Action : Action internationale d’Amnesty pour Gaza

Suite à l’offensive israélienne sur la bande de Gaza le 27 décembre, le bilan humain est lourd : environ 1300 morts palestiniens et 13 morts israéliens. Un cessez-le-feu est intervenu entre les deux parties : il est temps, pour elles, de rendre des comptes. Le 14 janvier, encore, Amnesty demandait dans un communiqué de presse : Un embargo total sur les armes à destination de toutes les parties au conflit de Gaza doit être décrété de toute urgence pour empêcher de nouvelles attaques illégales et d’autres violations du droit international, alors que le bilan des victimes continue de s’alourdir à Gaza. De nouvelles munitions en provenance des États-Unis sont en route vers cette région du monde alors qu’à ce jour au moins 900 Palestiniens ont été tués, dont plus d’un tiers, parmi lesquels 200 enfants, étaient des civils. La dernière chose qui soit nécessaire est bien un nouvel apport d’armes et de munitions dans une région qui regorge d’armes utilisées de manière contraire au droit international et ayant un effet dévastateur sur la population civile de Gaza, a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International. Nous vous demandons d’écrire au Premier Ministre et au Ministre des Affaires étrangères pour qu’ils appuient fermement les appels et recommandations La lettre au premier ministre La lettre au Ministre des Affaires (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse