Action : 17 Ouïghours vivent leur septième année de détention à Guantánamo

Dix-sept Ouïghours qui vivent actuellement leur septième année de détention militaire illimitée sur la base navale américaine de Guantánamo Bay, à Cuba, y demeurent incarcérés près de quatre mois après qu’un juge fédéral a statué que leur détention prolongée était illégale et ordonné que les autorités les libèrent et leur permettent de séjourner aux États-Unis. L’application de ce jugement a été suspendue après que l’ancien gouvernement américain a formé un recours devant la cour fédérale d’appel, au motif que cette décision représentait une solution déraisonnable et une vision dispendieuse de l’autorité judiciaire. La cour d’appel ne s’est pas encore prononcée sur ce recours. Ministre de la Justice par intérim : M. Mark R. Filip et Ministre de la Justice désigné : Eric H. Holder Conseiller du président : Gregory B. Craig Secrétaire américain à la Défense : Robert M. Gates Le 22 janvier 2009, deux jours après son investiture, le président Barack Obama a signé un décret qui engage son gouvernement à fermer le centre de détention de Guantánamo dès que possible et au plus tard dans un an à compter de cette date. Ce texte prévoit que le ministre de la Justice coordonne un examen administratif complet et sans délai de toutes les détentions à Guantánamo et décide du sort de chacun des détenus. Cependant, il ne traite pas le problème de la remise en liberté des détenus sur le territoire américain, ni celui des détenus dont la détention a été jugée illégale par les tribunaux et dont la libération a été ordonnée. Le 7 (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse