Action : À 13 ans, la prison pour le reste de sa vie ?

Il a bientôt 13 ans. Il risque de passer sa vie entière en prison, sans jamais pouvoir en ressortir. Jordan Brown est accusé d’avoir tué par balle Kenzie Houk, la compagne de son père, le 20 février 2009. Il avait 11 ans au moment des faits. Il a été inculpé de double homicide car la victime était enceinte de huit mois et demi et l’enfant à naître n’a pas survécu. Les enfants peuvent commettre des crimes d’une terrible gravité et doivent être tenus pour responsables, mais d’une manière qui reflète leur capacité spécifique à pouvoir se rééduquer et se réinsérer dans la société. Malheureusement, aux États-Unis, la punition est trop souvent similaire à celle donnée à un adulte. Dans l’État de Pennsylvanie, pour une telle affaire, la loi prévoit systématiquement la comparution de Jordan Brown devant un tribunal pour adultes. Si le meurtre est reconnu avec préméditation, le jeune garçon sera automatiquement condamné à la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. À la connaissance d’Amnesty International, il est la plus jeune personne dans le monde à risquer ce genre de peine. Dans de tels cas, Amnesty International ne cherche pas à suggérer quelles sanctions seraient appropriées, mais simplement qu’elles doivent être conformes aux normes internationales. Ce type de condamnation d’une personne âgée de moins de 18ans est une violation des normes internationales reconnues partout dans le monde, sauf aux États-Unis, où au moins 2500 mineurs au moment des faits sont aujourd’hui en prison pour le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse