Action : Raheleh risque d’être exécutée d’un moment à l’autre !

Cette mère de deux enfants risque d’être exécutée d’un moment à l’autre. Elle a été condamnée pour le meurtre de son mari. La famille de son époux a refusé le paiement de la diya (prix du sang) et tient à ce que la peine prononcée soit appliquée. Le responsable du pouvoir judiciaire a la capacité de suspendre temporairement des exécutions et d’ordonner une nouvelle enquête sur les faits reprochés aux personnes condamnées. Source : Raheleh Zamani (f), 27 ans.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse