Signer en ligne Action : Les travailleurs en Turquie sont privés de leurs droits

Les travailleurs en Turquie ne peuvent jouir pleinement de leurs droits internationalement reconnus parce que les lois nationales enfreignent les standards internationaux des droits du travail. Les amendements constitutionnels passés par référendum en septembre 2010 ne comblent pas ces lacunes. Dans le secteur privé le droit de s’organiser et de former des syndicats ne répond pas aux standards internationaux. Malgré les changements constitutionnels récents, il y a toujours des restrictions au droit de grève. Certains employés du secteur public n’ont toujours pas le droit de s’affilier ou de former un syndicat ou de négocier collectivement. Le droit de grève est toujours interdit aux fonctionnaires. L’Organisation Internationale du Travail (OIT) a publié des recommandations détaillées sur la manière dont la Turquie pourrait aligner ses lois sur le travail avec les Conventions de l’OIT régissant le droit d’organiser, le droit de grève et le droit de négocier collectivement dans le secteur public et privé. Mais ces réformes ne sont toujours pas mises en application. Articles en rapport sur amnesty.be TurquieThèmes : Droits économiques, sociaux et culturelsPlus d’info sur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse