Signer en ligne Action : Expulsions forcées de roms en Serbie

Les autorités d’Obrenovac, une municipalité du district de Belgrade, en Serbie, se préparent à expulser 17 familles roms vivant dans des bâtiments municipaux. Amnesty International craint que ces familles soient déplacées dans des conteneurs métalliques non conformes aux normes en matière de logement convenable. Dix-sept familles, en majorité roms, qui vivent dans des bâtiments appartenant à la municipalité d’Obrenovac dans le district de Belgrade, risquent actuellement d’être expulsées de force. Environ 78 personnes sont concernées, dont 35 mineurs et quatre adultes de plus de 65 ans. Selon le Centre pour les droits des minorités (Minority Rights Centre), une organisation non gouvernementale serbe, certains de ces Roms vivent là depuis plus de 40 ans, et la plupart ont signé des contrats avec la municipalité les autorisant à occuper indéfiniment les lieux. Jusqu’à récemment, ils payaient à la municipalité des impôts et d’autres factures, y compris pour le gaz et l’électricité. Comme pour d’autres expulsions en Serbie dernièrement, la municipalité prévoit de déplacer la population concernée dans des conteneurs métalliques qui ne répondent pas aux normes en matière de logement convenable telles que définies par le Comité des droits économiques, sociaux et culturels des Nations unies. Les autorités n’ont pas consulté les personnes concernées par ce projet et ont refusé de satisfaire ou même d’écouter leurs appels contre l’expulsion. Amnesty International est extrêmement inquiète face au nombre croissant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse