Signer en ligne Action : Colombie, stop aux violences sexuelles en toute impunité.

“J’ai très bien réussi à effacer des choses de ma mémoire. Je me souviens de l’endroit, je me souvenais des gens, mais je me rappelais pas les dates. Lorsque je m’en suis souvenu, je suis allée déposer plainte. […] J’ai déclaré que je voulais porter plainte pour viol, en tant que victime de violences sexuelles (et ils m’ont dit) : “encore ? Encore un viol ?”” Marie (prénom d’emprunt), victime de violences sexuelles, février 2011. La violence sexuelle est un élément endémique du conflit armé qui déchire la Colombie. Les femmes et les jeunes filles sont victimes, de manière généralisée et systématique, de violences sexuelles infligées par toutes les parties du conflit armé – paramilitaires, membres des forces de sécurité et guérilleros. Si certaines des victimes ont été prises pour cibles pour des raisons autres que leur genre, un grand nombre ont subi agression et exploitation sexuelles uniquement parce qu’il s’agissait de femmes – parce qu’il fallait les utiliser comme esclaves sexuelles, semer la terreur au sein des populations et faciliter ainsi l’imposition d’un contrôle militaire, forcer des familles entières à quitter leurs foyers, et assouvir une vengeance sur des adversaires. Un soir de décembre 2003, Amanda (prénom d’emprunt) rentrait chez elle lorsque cinq paramilitaires l’ont agressée et violée. Ils l’ont menacée et lui ont dit de ne pas signaler le crime. […] Amanda a déclaré que les paramilitaires jouissaient d’un tel pouvoir dans la région qu’ils tuaient des personnes sous le nez des autorités et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

L’UE doit soutenir les défenseurs des droits humains

Enjoignez Federica Mogherini à demander la libération des défenseurs des droits humains en Turquie