Signer en ligne Action : Soutenez le rôle de l’ONU en vue d’arrêter les suspects recherchés par la Cour pénale internationale

Les projecteurs ont récemment été braqués sur Joseph Kony, dirigeant ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) inculpé par la Cour pénale internationale (CPI), rappelant que la Cour a décerné des mandats d’arrêt non encore exécutés contre 11 autres suspects de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide, en lien avec les situations en République démocratique du Congo (RDC), en Ouganda, au Soudan et en Libye.?? Joseph Kony, Bosco Ntaganda, le président Omar el Béchir et d’autres fugitifs bénéficient bien souvent de la protection de partisans et d’États puissants. Justice n’étant pas rendue, la plupart de ces fugitifs sont libres de continuer à commettre des crimes, ce qui expose à de graves risques les civils habitant dans les zones concernées. Voici la liste des 11 personnes toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt décerné par la Cour pénale internationale : République démocratique du Congo (RDC) : Bosco Ntaganda, que la CPI recherche pour recrutement et utilisation d’enfants de moins de 15 ans. Le gouvernement congolais le protège et il a été intégré dans l’armée congolaise. ??- Ouganda : le dirigeant de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) Joseph Kony et les commandants de la LRA Vincent Otti (présumé mort), Okot Odhiambo et Dominic Ongwen continuent d’échapper à la justice, alors qu’ils sont inculpés de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre. Avec leurs combattants, ils se déplacent entre la République centrafricaine, le nord-est de la RDC et le Soudan du Sud, se rendant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

LE COQ WALLON A DU PLOMB DANS L’AILE

Les milliers d’armes qui sont vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition