Action : Noushin Ahmadi Khorassani

J’ai dit à mes géoliers : J’ai des porte-parole jusque dans vos maisons - votre femme, votre fille, votre fils, tous soutiennent notre campagne Je suis convaincue qu’une réforme [ des lois discrimatoires] est possible dans le cadre de l’Islam. Noushin Ahmadi Khorassani, citée dans Biographical Encyclopedia of the Modern Middle East and North Africa, 2007. Le 4 mars, des manifestations ont eu lieu pendant son procès et elle a fait partie des 33 femmes arrêtées ce jour-là. Elle a été libérée quatre jours plus tard et inculpée de rassemblement et collusion dans l’intention de porter atteinte à la sécurité nationale, troubles à l’ordre public et refus d’obtempérer aux ordres de la police. Aucune condamnation n’a encore été prononcée. Dans les années 90, Noushin Ahmadi Khorassani a participé activement aux activités de la Société des femmes contre la dégradation de l’environnement et de la Société pour la défense des droits de l’enfant. En 1999, elle a créé le Centre culturel des femmes, dont le site Internet a été fermé par les autorités en novembre 2007. Elle a aussi fondé et dirigé le journal de femmes Jense Dovom (Le Deuxième Sexe) jusqu’à sa fermeture par les autorités en 2001, et elle publie maintenant Fasle Zanan (La Saison des femmes). Noushin Ahmadi Khorassani est également membre fondatrice de la Campagne pour l’égalité, qui vise à recueillir un million de signatures iraniennes sur une pétition demandant l’égalité entre les femmes et les hommes dans le droit iranien. Agissez ! Ecrivez, en termes polis, au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse