Dossier individu en danger : Inés Fernández Ortega et Valentina Rosendo Cantú (Mexique)

Ce "Dossier individu en danger" s’inscrit dans le long terme. Étroitement suivi par Amnesty International, il fait l’objet de mise à jour régulière. Vous y trouverez une description complète et détaillée sur la situation et tous les outils dont vous avez besoin pour agir concrètement.

Deux femmes indigènes, Inés Fernández Ortega et Valentina Rosendo Cantú ont été violées par des soldats mexicains en 2002. Bien qu’elles aient eu le courage de dénoncer ces attaques aux autorités et continuer à demander justice, aucune enquête véritable n’a été menée et personne n’a été traduit en justice. Ce qui est arrivé à Inés Fernández et Valentina Rosendo illustre les souffrances d’un certain nombre d’autres femmes indigènes qui ont été victimes de violences sexuelles commises par des membres de l’armée mexicaine et dont les crimes restent impunis. En août 2010, la Cour interaméricaine des droits de l’homme a ordonné à l’État mexicain d’enquêter sur les violations des droits humains commises à l’encontre d’Inés Fernández et de Valentina Rosendo, de traduire les responsables en justice et de fournir une réparation adéquate, et de prendre des mesures afin que ces violations ne se reproduisent plus à l’avenir. La Cour a également ordonné au Mexique de ne plus confier à une juridiction militaire l’examen des cas de violations des droits humains commises par des membres de l’armée.

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse