Trois signataires de la Déclaration Beyrouth-Damas : Anwar al Bunni doit répondre de nouvelles inculpations

Depuis sa condamnation, Anwar al Bunni a été traduit devant le tribunal militaire de Damas pour diffamation envers une administration publique (infraction prévue par l’article 376 du Code pénal syrien) suite à une note trouvée dans sa cellule dans laquelle il critiquait le Ministre des Affaires sociales et du travail ainsi que l’association des prisonniers syriens. Anwar al Bunni avait écrit et présenté cette note plusieurs mois auparavant dans le cadre de sa défense lors du procès devant le tribunal pénal de Damas. Il a été condamné à une peine de cinq ans d’emprisonnement. Anwar al Bunni doit être, à nouveau, traduit devant une juridiction militaire le 7 février 2008. Voir le Dossier Individu en danger

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition