Écrire Belarus. Pavel Selioun demande la grâce présidentielle.

Action complémentaire sur l’AU 166/13, EUR 49/018/2013, 17 septembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 OCTOBRE 2013 Le recours déposé par Pavel Selioun a été rejeté par la Cour suprême le 17 septembre dernier. Cet homme, condamné à mort le 12 juin, cherche maintenant à obtenir la grâce présidentielle. Le 17 septembre 2013, la Cour suprême a rejeté le recours déposé par Pavel Selioun. Cet homme a été condamné à mort par le tribunal régional de Grodno le 12 juin dernier pour le meurtre de sa femme et de l’amant de cette dernière, âgés respectivement de 21 et 23 ans, en août 2012. Il se trouve dans un centre de détention pour condamnés à mort à Minsk, la capitale du pays. Pavel Selioun a l’intention de s’adresser au président bélarussien afin d’être gracié. Les deux meurtres ont eu lieu le 5 août 2012. Pavel Selioun a été interpellé deux jours plus tard à bord d’un train en provenance de Grodno, dans l’ouest du pays, et à destination de Baranovitchi, à environ 200 kilomètres. Le tribunal a déclaré Pavel Selioun coupable en vertu des articles 139(2) (meurtre particulièrement cruel de deux personnes ou plus), 205 (vol), 347 (mutilation d’un corps ou profanation d’une tombe) et 378 (vol de documents personnels) du Code pénal. Après l’annonce du verdict le 12 juin dernier, la mère du prévenu – Tamara Selioun, qui vit à plus de 300 kilomètres de Grodno – n’a pas reçu de lettres de la part de son fils pendant trois semaines, lui faisant craindre des tendances suicidaires chez celui-ci. Le 4 juillet, le tribunal régional de (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.