Prolongation de l’ordre de détention

L’ordre de détention administrative à l’encontre de Nura al Hashlamon a été prolongé. Un nouvel ordre de détention d’une durée de trois mois a été émis mercredi dernier, 5 mars 2008, jour de l’expiration de l’ordre de détention précédent. L’ordre a été entériné, dimanche dernier (16 mars), lors d’un contrôle de la légalité de la détention effectué par le tribunal militaire chargé d’examiner les détentions administratives, et il demeure inchangé. Nura ne peut donc être remise en liberté avant le 12 juin 2008 et il est bien sûr possible que cet ordre de détention soit à nouveau prolongé. Elle demeure détenue à la prison de Hasharon en Israël. L’avocat de Nura a déposé un recours auprès de la Haute cour de justice israélienne le 27 février. Ce recours a cependant été rejeté et les juges de la Haute cour ont refusé de mettre fin à la détention administrative de Nura. Il s’agit-là d’une mauvaise nouvelle car une décision négative de la Haute Cour peut avoir des implications très néfastes sur le long terme.

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !