Écrire Iran. Des détenus d’Evin en danger à la suite d’une émeute présumée

AU 94/14, MDE 13/021/2014, 17 avril 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 MAI 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des informations selon lesquelles des gardiens de prison ont effectué une descente dans la section 350 de la prison d’Evin, à Téhéran, où de nombreux prisonniers politiques sont incarcérés, ont émergé, éveillant des craintes sur la sécurité des détenus. Ces troubles semblent avoir fait des blessés chez les détenus, dont certains ont eu des côtes cassées. Au moins 32 détenus de la section 350 auraient été transférés dans la section 240 de la prison pour y être placés à l’isolement. Selon des informations relayées par les médias, jeudi 17 avril au matin, des représentants du ministère du Renseignement et 100 gardiens en tenue antiémeutes seraient entrés dans la section 350 de la prison d’Evin, sans doute afin de fouiller les lieux. On ne sait pas avec certitude ce qui s’est passé par la suite, mais ils se seraient heurtés à des prisonniers opposés à cette descente, et plusieurs détenus semblent avoir été blessés. Au moins quatre des prisonniers blessés ont été transférés dans un hôpital hors de la prison. Vingt-six autres détenus auraient été blessés, mais on ignore s’ils ont été soignés à la prison. Au moins deux d’entre eux, Esmail Barzegari et Akbar Amini, auraient eu des côtes cassées. Un troisième aurait fait une crise cardiaque et a été transféré dans une unité de soins intensifs hors de la prison. Trente-deux autres personnes ont (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.