Écrire Chine. Craintes pour la santé de la militante Liu Ping en détention.

AU 217/14, ASA 17/045/2014, 3 septembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 OCTOBRE 2014 La prisonnière d’opinion Liu Ping se voit refuser tout accès aux soins médicaux dont elle a besoin en détention. Sa santé suscite de très vives inquiétudes. Cette femme risque également d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Le 18 août 2014, la fille de Liu Ping a pu lui rendre visite à la prison pour femmes de Jiangxi Nanchang, dans le sud-est du pays. Elle n’a pas pu questionner sa mère – qui, rapporte-t-elle, était pâle et maigre – au sujet de sa santé. Lors d’une précédente visite, Liu Ping a indiqué souffrir de diarrhée et de troubles digestifs chroniques, mais elle n’a pas été examinée et n’a pas reçu de traitement. Cette militante a été condamnée le 19 juin dernier à six ans et demi de prison, après avoir organisé une manifestation en avril 2013 pour demander aux hauts fonctionnaires de révéler leur patrimoine, afin de lutter contre la corruption. Elle a été déclarée coupable d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public », « organisé un rassemblement afin de perturber l’ordre dans un lieu public » et « utilisé un culte néfaste dans le but de nuire au maintien de l’ordre ». Liu Ping fait partie des nombreux militants en Chine à être persécutés et placés en détention en raison de leurs liens avec le Mouvement des nouveaux citoyens, un réseau informel de militants qui vise à promouvoir la transparence au sein du gouvernement et à révéler les actes de corruption. Lors de son audience en (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées