Écrire Arabie Saoudite. Report de la deuxième flagellation de Raif Badawi pour raisons médicales.

Action complémentaire sur l’AU 3/13, MDE 23/005/2015, 19 janvier 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 FÉVRIER 2014 La flagellation publique de Raif Badawi qui devait avoir lieu vendredi 16 janvier a été reportée pour raisons médicales. Ce prisonnier d’opinion avait reçu 50 coups de fouet le vendredi précédent. Il risque toujours de recevoir les 950 autres coups de fouet auxquels il a été condamné au cours des prochaines semaines. Vendredi 16 janvier, Raif Badawi a été extrait de sa cellule et conduit à l’infirmerie de la prison pour un examen médical préalable à l’application de sa peine. Le médecin a conclu que sa deuxième flagellation devait être reportée car ses lésions dues à celle de la semaine précédente n’avaient pas encore suffisamment cicatrisé et il ne pourrait pas supporter une autre série de coups de fouet. Il est à craindre que Raif Badawi ne reçoive les 50 prochains coups vendredi 23 janvier, malgré de nombreuses manifestations organisées par des militants devant les ambassades d’Arabie saoudite dans le monde et des appels émanant de personnalités internationales, dont le haut-commissaire aux droits de l’homme des Nations unies, qui a déclaré : « La flagellation est, à mon avis, une forme de châtiment cruel et inhumain. Cette peine est interdite par le droit international des droits de l’homme, en particulier la Convention contre la torture, que l’Arabie saoudite a ratifiée ». Raif Badawi a été condamné le 7 mai 2014 par le tribunal pénal de Djedda à 10 ans de prison et 1 000 coups de fouet, (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.