Écrire Mexique. Harcèlement visant des témoins d’un homicide.

AU 30/15, AMR 41/005/2015, 10 février 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 24 MARS 2015 Des témoins clés ayant assisté à l’homicide de deux défenseurs des droits humains ont été harcelés dans l’État d’Oaxaca, au Mexique. Ces actes visaient, semble-t-il, à les empêcher de témoigner au tribunal. Leurs vies pourraient être en danger. Le 22 janvier, des proches d’un homme ayant été arrêté pour l’homicide des défenseurs des droits humains Bety Cariño et Jyri Jaakkola ont tenté d’intimider deux femmes indigènes qui avaient assisté aux faits. Ces dernières doivent témoigner bientôt au tribunal. Les proches de l’homme mis en cause s’en sont pris à ces deux femmes (dont les noms ne sont pas divulgués pour des raisons de sécurité) à El Carrizal, ville de l’État d’Oaxaca où elles résident, dans le sud du Mexique, et leur ont demandé de revenir sur leurs témoignages écrits. Les deux femmes concernées ont quitté El Carrizal depuis lors. Les 3 et 4 février, les mêmes personnes se sont rendues au domicile de ces femmes et ont indiqué à leurs proches que « quelque chose de grave pouvait se produire » (algo malo puede pasar) si celles-ci ne se rétractaient pas. Jusqu’à présent, les autorités de l’État n’ont pas pris de mesures suffisantes pour protéger ces femmes. En 2012, des mandats d’arrêts avaient été décernés aux membres d’un groupe armé ayant apparemment des liens avec la municipalité et les autorités de l’État dans l’affaire de l’homicide de Bety Cariño et Jyri Jaakkola, commis en 2010 près de la ville indigène de San Juan (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse