Écrire Etats Unis. La Louisiane doit libérer Albert Woodfox

AU 29/15, AMR 51/007/2015, 10 février 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 24 MARS 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les avocats d’Albert Woodfox, prisonnier maintenu à l’isolement depuis 1972, ont déposé une demande de libération sous caution après que la cour fédérale d’appel a rejeté la requête formulée par le ministère public en vue d’obtenir un réexamen. Les autorités doivent cesser leur « campagne de vengeance » contre Albert Woodfox et lui rendre sa liberté. Albert Woodfox a été déclaré coupable du meurtre d’un gardien de prison, commis dans le pénitencier d’État de Louisiane en 1972, en même temps que son co-accusé Herman Wallace, décédé depuis. Les éléments de preuve présentés par l’accusation se sont résumés aux témoignages peu fiables et incohérents de trois autres détenus, qui ont tous bénéficié d’un traitement de faveur en échange de leurs déclarations et dont la déposition lors du procès différait de leurs indications juste après le meurtre. Aucun élément matériel ne reliait les deux accusés au meurtre ; à vrai dire, le seul élément matériel présenté lors du procès – une empreinte digitale relevée sur la scène du crime – les disculpait. Albert Woodfox, afro-américain, a été jugé coupable en 1973 par un jury dont tous les membres étaient blancs. Il a fallu presque 20 années de procédures en appel pour que ce verdict soit annulé en raison d’une « assistance juridique inefficace » et qu’un nouveau procès lui soit accordé. Néanmoins, à l’issue (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.