Écrire Natalio Ortega Cruz (h) ...

... Romualdo Santiago Enedina (h) ; Raúl Hernández Abundio (h) ; Orlando Manzanarez Lorenzo (h) ; Manuel Cruz Victoriano (h) , membres de l’Organisation du peuple indigène me’phaa (OPIM) AMR 41/011/2008 - AU 104/08 Les cinq hommes nommés ci-dessus, tous membres de l’Organisation du peuple indigène me’phaa (OPIM), qui milite pour les droits des indigènes, ont été arrêtés le 18 avril dans la ville d’Ayutla de los Libres (État de Guerrero). Ils risquent d’être torturés et soumis à d’autres formes de mauvais traitements pendant leur détention. Amnesty International pense que les autorités locales les ont probablement pris pour cibles en raison de leurs activités, pourtant légitimes, de défense des communautés indigènes me’phaa. Des mandats d’arrêt ont également été décernés à l’encontre de 10 autres dirigeants de l’OPIM, dont son président, Cuauhtémoc Ramírez. Les cinq militants arrêtés ont été interrogés et inculpés du meurtre d’un homme tué le 1er janvier. L’enquête sur cette affaire n’avait, semble-t-il, pas progressé jusqu’au 10 avril, lorsque le corps de la victime a été exhumé. Le lendemain, 15 mandats d’arrêt ont été décernés à l’encontre de membres de l’OPIM. Avant d’être conduits à la prison municipale, les cinq hommes arrêtés affirment avoir été menacés de mort et de torture par la police. Ils peuvent désormais être maintenus en détention jusqu’à cinq jours, en attendant que les chefs d’accusation retenus contre eux soient confirmés. Un juge qui doit décider le 23 avril au plus tard s’ils doivent être remis en liberté ou (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.