Écrire Mexique. Menaces visant Omar Esparza, veuf d’une militante assassinée

AU 124/15, AMR 41/1791/2015, 2 juin 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 JUILLET 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le veuf d’une défenseure des droits humains tuée en 2010 a été informé qu’on en voulait à sa vie. Ces menaces font suite à une série de manœuvres d’intimidation dirigées contre lui ou visant des personnes qui réclament l’ouverture d’une enquête pour homicide. Le 17 mai, Omar Esparza, veuf d’une défenseure des droits humains tuée en avril 2010, a appris de source sûre qu’un groupe armé de tueurs à gage était chargé de l’assassiner. Ces informations ont ensuite été corroborées par plusieurs sources, qui ont communiqué les mêmes éléments. Les menaces visant Omar Esparza semblent être liées au fait qu’il ait réclamé justice pour l’homicide de son épouse, Bety Cariño. Le 1er juin en début de matinée, des inconnus ont tenté de faire irruption dans la maison où ses enfants vivent avec des membres de la famille. Les menaces de mort sont le dernier événement en date d’une série de manœuvres d’intimidation dont cet homme est victime. Depuis cinq ans, il livre une bataille sociale en appelant les autorités à diligenter une enquête sur l’homicide de Bety Cariño, commis en 2010 près de la ville indigène de San Juan Copala (État d’Oaxaca). Après des années d’efforts de sa part, deux suspects ont été arrêtés en 2015. Deux femmes indigènes triquis ayant assisté à l’homicide ont été menacées à la suite d’une de ces arrestations. En outre, quelques semaines après (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse