Écrire Iran. Le procès de Narges Mohammadi commencera le 6 octobre

Action complémentaire sur l’AU 105/15, MDE 13/2563/2015, 30 septembre 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 NOVEMBRE 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le procès de la défenseure des droits humains iranienne, Narges Mohammadi, poursuivie pour des accusations liées à la sécurité nationale, s’ouvrira le 6 octobre à Téhéran. Elle n’a toujours pas accès aux soins médicaux dont elle a besoin. Amnesty International la considère comme une prisonnière d’opinion. Le procès de Narges Mohammadi, poursuivie pour des accusations de « diffusion de propagande contre le régime » et de « rassemblement et collusion en vue de commettre des infractions compromettant la sécurité nationale », s’ouvrira le 6 octobre. Avant son arrestation en mai 2015, Narges Mohammadi a confié à Amnesty International que les charges retenues contre elle étaient uniquement dues à ses activités militantes pacifiques en faveur des droits humains. Selon elle, les éléments de « preuve » retenus contre elle sont fondés sur des entretiens qu’elle a accordés à des médias, sur le fait qu’elle ait pris part à des rassemblements devant des prisons avant des exécutions pour soutenir les familles des condamnés à mort, sur ses relations avec d’autres défenseurs des droits humains et sur le fait qu’elle ait rencontré Catherine Ashton, alors haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, en mars 2014. Narges Mohammadi est également accusée d’« (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées