Écrire Santos Feliciano Aguilar Álvares (h) ...

... membre de la communauté garífuna de San Juan ainsi que les autres membres et dirigeants de la communauté garífuna AMR 37/001/2008 - AU 170/08 Santos Feliciano Aguilar Álvares a été enlevé, battu et menacé de mort le 5 juin par une dizaine d’hommes, des agents de sécurité privés, semble-t-il, travaillant pour le compte d’une société immobilière locale de San Juan. Santos Feliciano Aguilar Álvares appartient à la communauté garífuna, d’origine africaine, de San Juan, dans le département d’Atlántida (nord du Honduras). Quelques heures avant les faits, il avait participé à une réunion de sa communauté avec des représentants de la société immobilière, qu’il a accusés d’exercer des pressions sur les Garífunas afin qu’ils vendent leurs terres. Le 5 juin, vers 21 h 30, le groupe d’inconnus a encerclé Santos Feliciano Aguilar Álvares alors qu’il empruntait une rue de la périphérie de San Juan pour aller faire une commission. Les hommes l’ont enlevé et conduit dans des locaux appartenant à la société immobilière, où ils l’ont battu. Alors qu’il était retenu contre son gré, ils l’ont accusé d’« espionner pour le compte des dirigeants du Nuevo San Juan », et ont tenté de l’intimider en déclarant : « On le tue et on l’enterre ici même ». Santos Feliciano Aguilar Álvares a été relâché peu après son passage à tabac. Il a ensuite dû se rendre à l’hôpital pour recevoir des soins. Amnesty International estime que sa sécurité, ainsi que celle d’autres membres de la communauté garífuna, est menacée. INFORMATIONS GÉNÉRALES Au Honduras, (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.