Écrire Alejandro Solalinde Guerra (h), prêtre catholique et défenseur des droits des migrants ...

... ainsi que les migrants du refuge Hermanos del Camino, à Ixtepec (État d’Oaxaca) AMR 41/029/2008 - AU 191/08 Le père Alejandro Solalinde Guerra, coordinateur du Centre pastoral d’aide aux migrants dans le sud-ouest du Mexique et directeur d’un refuge pour migrants dans la municipalité d’Ixtepec (État d’Oaxaca) a été informé par des fonctionnaires municipaux que cette structure d’hébergement serait incendiée s’il ne procédait pas à sa fermeture. Les vies de ce prêtre et des migrants séjournant dans ce refuge sont en danger. Le 24 juin, une cinquantaine d’habitants d’Ixtepec menés par des fonctionnaires municipaux, dont le maire et 14 policiers municipaux, sont entrés par effraction dans le refuge Hermanos del Camino (Frères du chemin), qui est dirigé par le père Alejandro Solalinde, et ont menacé de mettre le feu à ce bâtiment s’il n’était pas fermé dans les quarante-huit heures. Quelques jours auparavant, un migrant originaire d’Amérique centrale avait été arrêté pour le viol d’une fillette de six ans à Ixtepec. Dans des interviews accordées à des journaux locaux, le père Alejandro Solalinde s’était déclaré indigné par ce viol, mais avait précisé que l’homme arrêté n’avait pas séjourné dans son refuge. Il a déclaré aux journalistes que cet événement avait accru le ressentiment envers les migrants originaires d’Amérique centrale qui passent par Ixtepec afin d’atteindre la frontière nord du Mexique. Ces dernières années, le père Alejandro Solalinde a condamné publiquement le traitement réservé par les fonctionnaires (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse