Francois-Xavier Byuma, victime d’un procès inéquitable

François-Xavier Byuma est un défenseur des droits humains travaillant pour une organisation appelée Turengere Abana qui enquête sur les violations des droits de l’enfant au Rwanda. François-Xavier a été condamné à dix-neuf ans d’emprisonnement, le 27 mai 2007, après avoir été reconnu coupable d’avoir reçu une formation aux armes à feu, d’avoir agressé une femme et d’avoir participé à une attaque durant le génocide de 1994 au Rwanda *. Amnesty estime qu’il a été jugé dans le cadre d’un procès inéquitable. En mai 2007, Turungere Abana a publié un rapport dans lequel elle accusait un juge rwandais d’avoir violé une jeune fille de dix-sept ans. Peu après la publication de ce rapport, Francois-Xavier Byuma a été convoqué par la justice et son procès a débuté 10 jours plus tard. Le juge qui a présidé ce procès est celui-là même qui avait fait l’objet de l’enquête menée par Turengere Abana. Amnesty s’inquiète du fait que Francois-Xavier n’a pas bénéficié d’un procès équitable, compte tenu du fait qu’il avait mené une enquête sur le juge chargé de son procès. Bien que Francois-Xavier ait expliqué qu’il n’estimait pas équitable que la présidence de son procès soit confiée à ce juge, le procès a néanmoins continué à se dérouler. En signe de protestation, Francois-Xavier a gardé le silence au cours de la première audience. À la deuxième audience, il a présenté une défense, mais le juge l’a interrompu. Le 27 mai, il a été condamné à dix-neuf ans d’emprisonnement et a été déclaré coupable d’infractions qui n’avaient pas été mentionnées au (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse