Le transfert de Mansour vers une autre prison porte atteinte à son accès aux soins médicaux

Le 31 août, Mansour Ossanlu aurait été transféré à la prison de Reja’i Shahr située dans la ville de Karaj, à 20 km à l’ouest de Téhéran. Le 10 septembre, le syndicat Sherkat-e Vahed a annoncé que Mansour espérait être conduit à un hôpital pour y subir des soins pour son œil mais qu’au contraire, il avait été transféré à la prison de Reja’i Shahr. On ne sait pas, à ce jour dans quelle mesure ce transfert peut affecter son état de santé ou porter atteinte à son accès à des soins médicaux et Amnesty International continue de suivre cette question de près. Voir le Dossier Individu en danger

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !