Le transfert de Mansour vers une autre prison porte atteinte à son accès aux soins médicaux

Le 31 août, Mansour Ossanlu aurait été transféré à la prison de Reja’i Shahr située dans la ville de Karaj, à 20 km à l’ouest de Téhéran. Le 10 septembre, le syndicat Sherkat-e Vahed a annoncé que Mansour espérait être conduit à un hôpital pour y subir des soins pour son œil mais qu’au contraire, il avait été transféré à la prison de Reja’i Shahr. On ne sait pas, à ce jour dans quelle mesure ce transfert peut affecter son état de santé ou porter atteinte à son accès à des soins médicaux et Amnesty International continue de suivre cette question de près. Voir le Dossier Individu en danger

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Le sort de la Syrie doit aussi être entre les mains des femmes

Exprimez votre solidarité avec les femmes syriennes qui demandent plus de participation dans les prises de décisions politiques. Signez la pétition !