Écrire Mansour Ossanlu (h), président du Syndicat des travailleurs de la régie des bus de Téhéran et de sa banlieue

MDE 13/123/2007 - Action complémentaire sur l’AU 08/06 (MDE 13/002/2006, 9 janvier 2006) et ses mises à jour (MDE 13/118/2007, 16 octobre 2007), (MDE 13/086/2007, 13 juillet 2007), (MDE 13/011/2007, 31 janvier 2007), (MDE 13/129/2006, 29 novembre 2006) et (MDE 13/094/2006, 17 août 2006) Dans la soirée du 20 octobre, Mansour Ossanlu a été opéré de l’œil à l’hôpital Shahid Doktor Labafinejad de Téhéran, une intervention qui était devenue particulièrement urgente et qui visait sans doute à lui éviter de perdre la vue. Les résultats de l’opération seront connus dans une semaine environ. Sa famille proche a été autorisée à lui rendre visite. Mansour Ossanlu devrait retourner en prison à l’issue d’une courte période de rétablissement. Selon certaines informations, Mansour Ossanlu avait été frappé à la tête au cours d’une altercation avec des responsables de la prison où il était détenu entre décembre 2005 et août 2006. Le coup lui aurait causé des lésions rétiniennes aux deux yeux. Mansour Ossanlu a ensuite été soigné pour une cataracte à l’œil droit. Il devait bénéficier d’un traitement, en juin/juillet 2007, à l’œil gauche, mais ces soins lui ont été refusés et il risquait de perdre la vue de cet œil. Lorsqu’une délégation de syndicalistes indonésiens en visite en Iran, et plus tard sa femme, ont tenté de rendre visite à Mansour Ossanlu à la prison d’Evin le 9 octobre, l’administration pénitentiaire a déclaré que celui-ci avait été conduit à l’hôpital d’urgence des suites de blessures qu’il avait subies aux mains des forces de (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées