Écrire Action urgente : Les membres des communautés indigène sawhoyamaxa et yakye axa...

...en particulier les jeunes enfants et les personnes âgées. Personnes mortes : Six personnes, âgées de 4 mois à 76 ans AMR 45/006/2009 - AU 40/09 Six membres de la communauté indigène sawhoyamaxa vivant à Santa Elisa, dans la région paraguayenne du Chaco, sont morts au cours des sept dernières semaines à la suite de maladies qui auraient pu, semble-t-il, être prévenues. Un membre de la communauté indigène voisine des Yakyes Axas souffre de symptômes similaires et n’a pas reçu de soins médicaux. Il incombe au gouvernement de garantir le droit à la santé de ces communautés, en veillant à ce qu’elles bénéficient de soins médicaux et d’une eau potable saine. Cette responsabilité est confirmée par une décision de la Cour interaméricaine des droits de l’homme indiquant que, ces communautés ne pouvant pas vivre sur leurs terres ancestrales, les autorités du Paraguay ont l’obligation légale de leur fournir les services de bases visant à assurer leur survie, notamment des soins médicaux, de la nourriture et une eau potable saine. Parmi les six personnes mortes, quatre avaient moins de deux ans. Cinq d’entre elles souffraient de diarrhée et de vomissements. Susana Marecos, âgée de quatre mois, est décédée le 28 janvier, le lendemain de sa sortie de l’hôpital (situé dans la ville voisine de Concepción). Rodrigo Lara Marecos, âgé de dix-huit mois, est mort trois jours après avoir quitté l’hôpital. Deux autres enfants sont morts dans le même village. Mónica Chavez Galarza, âgée de vingt-six ans, est décédée le (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse