Écrire Delara Darabi (f), délinquante mineure, 22 ans

MDE 13/032/2009 - Action complémentaire sur l’AU 98/09 (MDE 13/031/2009, 9 avril 2009) La date d’exécution de Delara Darabi a maintenant été fixée, au 18 avril selon le journal iranien Etemad, au 20 avril selon une autre source. Cette jeune femme a été reconnue coupable du meurtre d’une personne de sa famille, commis alors qu’elle avait dix-sept ans. À moins que les autorités judiciaires n’interviennent, elle ne peut désormais échapper à l’exécution que si tous les proches de la victime acceptent le paiement de la diya (prix du sang). D’après certaines sources, l’un d’eux ne s’est pas encore décidé. L’Iran est partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) et à la Convention relative aux droits de l’enfant, deux traités qui interdisent le recours à la peine capitale contre les personnes qui étaient âgées de moins de dix-huit ans au moment des faits qui leur sont reprochés. ACTION RECOMMANDÉE : dans les appels que vous ferez parvenir le plus vite possible aux destinataires mentionnés ci-après (en persan, en arabe, en anglais ou dans votre propre langue) : déclarez-vous préoccupé à l’idée que Delara Darabi risque d’être exécutée très prochainement pour un crime commis alors qu’elle avait moins de dix-huit ans ; exhortez les autorités à empêcher immédiatement son exécution et à commuer sa peine ; rappelez-leur que le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) et la Convention relative aux droits de l’enfant, deux traités auxquels l’Iran est (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées