Écrire Zarganar (h), militant en faveur de la démocratie, humoriste, 48 ans

ASA 16/003/2009 - AU 120/09 Zarganar, humoriste à succès, incarcéré depuis juin 2008 pour avoir aidé des rescapés du cyclone Nargis, doit être examiné par un médecin de toute urgence car il souffre de divers problèmes de santé. Il semble que les autorités lui fournissent actuellement certains médicaments, mais on ignore lesquels. Zarganar a désormais besoin en urgence d’une véritable prise en charge médicale dans un hôpital, où des médecins pourront effectuer un suivi en continu de son état de santé. Il est détenu à la prison de Myitkyina, dans l’État kachin (nord du pays), depuis novembre 2008. Il a perdu connaissance dans sa cellule pendant plus de deux heures le 16 avril, et n’a été conduit à l’hôpital de Myitkyina que dix jours plus tard. Les médecins qui l’ont alors examiné ont constaté qu’il souffrait d’hypertension, d’une spondylite (inflammation des articulations de la colonne vertébrale) et d’une hypertrophie cardiaque. Des échantillons sanguins ont été prélevés, avant d’être analysés dans un hôpital plus important : ils ont permis de déterminer qu’il avait développé une hyperthyroïdie (hyperactivité de la glande thyroïde, qui peut entraîner des problèmes cardiaques). Zarganar a des antécédents d’hypertension et de maux d’estomac, affections dont il souffrait avant d’être emprisonné. Il purge actuellement une peine de trente-cinq ans de prison pour avoir été à la tête d’un mouvement recueillant de l’argent et du ravitaillement pour les rescapés du cyclone Nargis, qui s’est abattu (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition