Écrire action urgente (suivis) : Les familles du groupe 78 expulsées

Action complémentaire sur l’AU 110/09, ASA 23/016/2009, 17 juillet 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 AOÛT 2009 (verifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après cette date) Les familles à faibles revenus vivant à Phnom Penh, la capitale du Cambodge, dans la zone connue sous le nom de Groupe 78 ont été expulsées de force après trois ans de harcèlement et d’intimidation de la part des autorités. Une soixantaine de familles du Groupe 78 n’ont pas eu d’autre choix que d’accepter une indemnisation insuffisante et de démonter leurs propres logements pour éviter qu’ils ne soient détruits par la force. Les autorités menaçaient de les expulser de force le 17 juillet et les résidents ont été informés que jusqu’à 700 membres des forces de sécurité avaient été mobilisés dans ce but. La plupart des familles sont parties la veille de cette date limite. Sept familles sont restées chez elles ; des journalistes et des militants des droits humains ont suivi l’évolution de la situation. Le 17 juillet avant l’aube, au moins 70 membres des forces de sécurité, dont certains étaient armés de pistolets et de matraques électriques, sont intervenus et ont barricadé la zone. Des dizaines d’ouvriers en chemise rouge ont démoli ce qui restait des abris déjà démontés. En quelques heures, les familles résistantes avaient accepté de partir. Elles avaient jusqu’à 15 heures le jour-même pour démonter leurs logements et quitter les lieux. Les familles ont emporté leurs biens et sont parties à la recherche d’un nouvel endroit (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées