Les autorités répriment sévèrement ceux qui expriment leurs convictions

« Nous devons nous efforcer de créer une société harmonieuse et d’instaurer un bon climat social pour que l’organisation du XVIIe Congrès du Parti communiste et des Jeux olympiques de Pékin soit un succès […] Nous devons frapper fort contre les forces hostiles qui mènent des activités déstabilisantes à l’intérieur et à l’extérieur de la nation, comme les séparatistes ethniques, les extrémistes religieux, les terroristes violents et les “organisations hérétiques” telles que le Fa Lun Gong. » - Zhou Yongkang, ministre de la Sécurité publique. Bu Dongwei, un pratiquant du Fa Lun Gong qui travaillait pour l’Asia Foundation, une organisation non gouvernementale basée aux États-Unis, a été astreint à deux ans et demi de « rééducation par le travail » au camp de Tuanhe, à Pékin. Qu’a-t-il fait ? Il a uniquement exercé son droit à la liberté de religion. Accusé de s’être « opposé à la mise en application de lois nationales » et de « trouble à l’ordre social », il a été envoyé au camp de Tuanhe sans avoir été jugé. Les éléments de preuve retenus contre lui se résumaient à des « aveux » faits oralement et à 80 exemplaires de documents du Fa Lun Gong que la police aurait découverts chez lui. Bu Dongwei a été appréhendé par sept policiers en mai 2006. Sa famille n’a été informée de son lieu de détention que trois mois plus tard. Ses proches ont contesté les éléments retenus contre lui et ont démenti l’information donnée par les autorités, selon laquelle Bu Dongwei avait renoncé à former un recours contre sa peine. Les responsables du camp de (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.