Écrire Dhondup Wangchen condamné à l’issue d’un procès inique

ACTION COMPLEMENTAIRE SUR L’AU 189/09, ASA 17/002/2010, 8 JANVIER 2010 Veuillez envoyer vos appels avant le 19 février 2010 .Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 28 décembre, le tribunal populaire intermédiaire de la ville de Xining, dans la province du Qinghai, dans l’ouest de la Chine, a condamné à six ans d’emprisonnement le réalisateur tibétain Dhondup Wangchen pour « subversion », à l’issue d’un procès inique et secret. Les autorités ont refusé de le laisser interjeter appel de sa condamnation. Les membres de la famille de Dhondup Wangchen n’ont reçu aucune information émanant du tribunal concernant le procès et la condamnation. On sait que les autorités avaient inculpé Dhondup Wangchen d’« incitation à la division » à la fin du mois de juin 2009, mais on ne sait pas précisément quand son procès a eu lieu et si Dhondup Wangchen bénéficiait d’un avocat. Dhondup Wangchen avait été arrêté le 26 mars 2008. Sa famille n’a jamais été autorisée à lui rendre visite. Il a rencontré les avocats mandatés par sa famille pour la première - et dernière - fois en avril 2009. Les autorités ont par la suite interdit à ces avocats de s’occuper de Dhondup Wangchen. Cet homme a été torturé et souffre d’une hépatite B pour laquelle il ne reçoit aucun traitement médical. Avant d’être arrêté, Dhondup Wangchen avait tourné un documentaire dans lequel des Tibétains critiquaient les autorités chinoises, évoquaient leur vie et donnaient leur opinion sur le dalaï-lama. DANS (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse