Écrire Une détenue, Chen Zhenping, victime de torture en Chine

Action complémentaire sur l’AU 305/08, ASA 17/011/2010 Chen Zhenping, une pratiquante du Fa Lun Gong qui purge une peine de huit ans d’emprisonnement en Chine pour « utilisation d’une organisation hérétique en vue d’ébranler la loi », se serait vu injecter de force des médicaments et aurait été régulièrement battue en prison. Elle risque d’être à nouveau victime d’actes de torture. Chen Zhenping a été condamnée à huit ans d’emprisonnement en août 2008 en raison de son appartenance au Fa Lun Gong, un mouvement spirituel interdit par les autorités chinoises et dont les membres subissent fréquemment des manœuvres d’intimidation et des persécutions. Elle est actuellement détenue à la prison pour femmes n° 5, dans la province du Henan, où quelques 200 pratiquantes du Fa Lun Gong sont incarcérées. Une ancienne détenue, récemment libérée de cette même prison, a indiqué que Chen Zhenping était incarcérée dans une cellule minuscule, sous la surveillance permanente d’autres détenues, dont beaucoup sont des criminelles ou des toxicomanes. Cette femme a ajouté que, bien souvent, Chen Zhenping n’était pas autorisée à se rendre aux toilettes, était attachée à un lit et battue. On lui a également administré des médicaments de force. Elle a crié : « Ne me faites pas l’injection ! Ne me faites pas l’injection ! Je ne veux pas prendre ces médicaments. » Dans cette prison, les détenues appartenant au Fa Lun Gong sont contraintes quotidiennement à suivre des émissions dénonçant leur mouvement et à écouter une musique aiguë à plein volume si (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.