Écrire Ablikim Abdiriyim (h), 33 ans ...

... Alim Abdiriyim (h), 31 ans ; Rushangul Abdiriyim (f), 37 ans ; Kaysar (h), environ 39 ans ; Rayila (f), 25 ans ; Razia (f), 16 ans ; Sardar Kaysar (h), 10 ans ; Epar Alim (f), 5 ans ; Turghun (h), 9 ans ; Kahar Abdiriyim (h), 42 ans ; Mamat Kadeer (h) ASA 17/058/2007- Action complémentaire sur l’AU 156/06 (ASA 17/032/2006 du 2 juin 2006) et ses mises à jour (ASA 17/038/2006 du 10 juillet 2006, ASA 17/060/2006 du 1er décembre 2006 ; ASA 17/011/2007 du 8 mars 2007 et ASA 17/016/2007 du 19 avril 2007) Selon des sources dignes de foi, Ablikim Abdiriyim, troisième fils de la militante ouïghoure Rebiya Kadeer, a éprouvé de la difficulté à reconnaître les membres de sa famille lors de leur visite d’un quart d’heure, le 6 décembre. Il a été plongé deux fois dans le coma depuis son emprisonnement, et perd fréquemment connaissance. Les autorités chinoises auraient attribué ses problèmes de santé à des troubles cardiaques et auraient laissé entendre que son état pourrait empirer s’il s’obstinait à refuser de « coopérer » avec elles et de « reconnaître ses crimes ». En continuant de le maltraiter et de le priver des soins médicaux dont il a besoin, l’administration pénitentiaire met la vie d’Ablikim Abdiriyim en danger. C’est la première fois que sa famille était autorisée à lui rendre visite depuis son arrestation en juin 2006. Il est actuellement détenu à la prison de Bajiahu, près d’Ürümqi, la capitale de la région autonome ouïghoure du Xinjiang. Alim Abduriyim, frère d’Ablikim, a lui aussi pu voir ses proches, (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées