Écrire Ablikim Abdiriyim (h), 33 ans ...

... Alim Abdiriyim (h), 31 ans ; Rushangul Abdiriyim (f), 37 ans ; Kaysar (h), environ 39 ans ; Rayila (f), 25 ans ; Razia (f), 16 ans ; Sardar Kaysar (h), 10 ans ; Epar Alim (f), 5 ans ; Turghun (h), 9 ans ; Kahar Abdiriyim (h), 42 ans ; Mamat Kadeer (h) ASA 17/058/2007- Action complémentaire sur l’AU 156/06 (ASA 17/032/2006 du 2 juin 2006) et ses mises à jour (ASA 17/038/2006 du 10 juillet 2006, ASA 17/060/2006 du 1er décembre 2006 ; ASA 17/011/2007 du 8 mars 2007 et ASA 17/016/2007 du 19 avril 2007) Selon des sources dignes de foi, Ablikim Abdiriyim, troisième fils de la militante ouïghoure Rebiya Kadeer, a éprouvé de la difficulté à reconnaître les membres de sa famille lors de leur visite d’un quart d’heure, le 6 décembre. Il a été plongé deux fois dans le coma depuis son emprisonnement, et perd fréquemment connaissance. Les autorités chinoises auraient attribué ses problèmes de santé à des troubles cardiaques et auraient laissé entendre que son état pourrait empirer s’il s’obstinait à refuser de « coopérer » avec elles et de « reconnaître ses crimes ». En continuant de le maltraiter et de le priver des soins médicaux dont il a besoin, l’administration pénitentiaire met la vie d’Ablikim Abdiriyim en danger. C’est la première fois que sa famille était autorisée à lui rendre visite depuis son arrestation en juin 2006. Il est actuellement détenu à la prison de Bajiahu, près d’Ürümqi, la capitale de la région autonome ouïghoure du Xinjiang. Alim Abduriyim, frère d’Ablikim, a lui aussi pu voir ses proches, (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !