Écrire Irak, Walid Yunis Ahmad va être jugé sur des preuves fabriquées

AU 70/11, MDE 14/010/2011, 14 mars 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 AVRIL 2011. Veuillez passer par les représentants diplomatiques du Kurdistan dans votre pays, en demandant que vos appels soient transmis aux personnes suivantes : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Walid Yunis Ahmad va être jugé le 17 mars dans la région du Kurdistan irakien. Il pourrait être condamné à 15 années d’emprisonnement supplémentaires. Amnesty International estime que les charges retenues contre lui ont été forgées de toutes pièces. Walid Yunis Ahmad, également appelé Abu Khubeib, a été arrêté à Arbil, capitale du Kurdistan irakien, le 6 février 2000. Il est détenu dans cette région, sans inculpation ni jugement, depuis près de 11 ans. Il va être jugé le 17 mars pour des accusations portées contre lui en août 2010 mais qui, selon Amnesty International, n’ont été portées à sa connaissance qu’en janvier 2011. Il a été inculpé, en vertu de la Loi antiterroriste de 2006, d’« avoir donné des ordres et des instructions depuis la prison à ses partisans à Kirkouk et Mossoul pour qu’ils mènent des attaques terroristes à Dohouk ». Ces charges seraient fondées sur des éléments qu’un juge d’instruction aurait reçus d’« informateurs secrets » en lien avec la découverte d’explosifs à deux reprises en 2009, à Dohouk. Personne d’autre n’a été arrêté ou inculpé dans le cadre de cette affaire. Les autorités n’ont pas révélé l’identité de ces « informateurs secrets » à l’avocat de Walid (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse