Écrire De nombreux manifestants libérés, d’autres toujours en détention

Action complémentaire sur l’AU 36/11, MDE 13/065/2011, 8 juillet 2011 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 19 AOÛT 2011 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des centaines de personnes arrêtées en Iran à l’approche des manifestations du 14 février ont été libérées, notamment le militant Taghi (ou Taqi) Rahmani. Cependant, certaines sont toujours détenues, comme Akbar Amini, qui a manifesté du haut d’une grue. L’écrivain et journaliste Taghi (ou Taqi) Rahmani, qui avait été arrêté le 9 février 2011, a été libéré le 15 mai de la prison d’Evin, à Téhéran, moyennant une caution de 150 millions de rials (environ 10 000 euros). À la suite d’une convocation le 17 mai à la prison d’Evin, où ses avocats n’ont pas pu entrer, Taghi Rahmani a été détenu quelques heures. Narges Mohammadi, son épouse, a été inculpée de « propagande contre le régime », « rassemblement et collusion en vue de commettre un crime contre la sécurité nationale » et « appartenance au Centre de défense des droits humains (CDDH) » lors d’une audience qui s’est tenue à huis clos le 27 juin 2011 (voir l’AU 133/10). Ces charges, qu’elle a réfutées au tribunal, sont liées à son travail pour le CDDH, une organisation de défense des droits humains fermée de force par les autorités en décembre 2008. Mohammad Hossein Sharif Zadegan, qui a été un proche collaborateur du chef de file de l’opposition Mir Hossein Moussavi lors de l’élection présidentielle de 2009, a été arrêté le 10 février 2011. Il a été (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !