Dossier individu en danger : Campagne contre l’impunité en Colombie - Edilma Vargas Riojas

JPEGLe 27 janvier 2008, Julio César Mesa Vargas, le fils d’Edilma Vargas Riojas, a été victime d’une exécution extrajudiciaire imputable aux forces de sécurité. La veille, ce jeune homme, qui travaillait comme maçon, avait été victime d’une disparition forcée. Après la disparition de son fils intervenue dans la municipalité de Soacha, Edilma Vargas Riojas s’est mise à faire des recherches dans le voisinage pour tenter de le retrouver.
Dans le cadre de ses recherches, elle a interrogé un individu qui semblait avoir « recruté » son fils. Elle est allée deux fois chez lui et lors de la seconde visite, celui-ci a refusé de s’identifier et l’a avertie qu’il valait mieux qu’elle cesse ses recherches. Cet individu a été détenu dans le cadre de l’enquête pénale menée sur ces exécutions extrajudiciaires.

Un voisin d’Edilma lui a dit qu’il valait mieux qu’elle cesse de poser de questions. Les menaces qu’elle a reçues l’ont contrainte à quitter son domicile du quartier de San Nicolás, à Soacha.

Les soldats impliqués dans cet assassinat appartiennent au Bataillon d’Infanterie No 15 « Général Francisco de Paula Santander » et ils ont été libérés en janvier 2010. Les audiences du tribunal auraient été reportées au moins à trois reprises en raison de l’absence des avocats des accusés qui ne se sont pas présentés devant le tribunal. Le système de justice militaire a également dans ce cas, tenté de conserver le contrôle sur les enquêtes pénales et les procédures judiciaires.

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse