Troy Davis a été exécuté en clamant, une dernière fois, son innocence.

Troy Davis a été exécuté cette nuit, après un délai de quatre heures. L’exécution avait été reportée en dernière minute à la demande de la Cour Suprême. Notre travail contre la peine de mort doit, plus que jamais, continuer. La Cour Suprême a refusé d’entendre l’appel de Troy Davis. Il a été exécuté alors que des doutes persistent toujours sur sa culpabilité. Troy Davis a déjà échappé par trois fois à l’injection létale et est devenu un symbole de la lutte contre la peine de mort. Les dernières paroles de Troy Davis ont été : « Ce combat pour mettre fin à la peine de mort n’est pas gagné ou perdu à travers moi […]. N’arrêtez jamais de lutter pour la justice et nous vaincrons !" » « Je ne suis pas celui qui a commis le crime. Je n’avais pas d’arme. Continuez à chercher la vérité ». En effet, trois minutes après l’heure d’exécution prévue, la Cour suprême des Etats-Unis a décidé de se donner un délai pour examiner le recours des avocats de Troy Davis. Recours qu’elle a rejeté sans motivations peu après 04h30 de délibération réactivant la mise à mort. Troy Davis est mort à 5h08 (heure belge), après quatre heures d’une insoutenable attente. Après l’exécution de Troy Davis, Amnesty International appelle à poursuivre le combat pour l’abolition universelle de la peine de mort. Dernier communiqué de presse Visualiser le documentaire "une vie en jeu : enquête sur l’affaire Troy Davis" Plus d’informations sur l’affaire Troy (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !