Écrire Colombie.Une défenseure des droits humains et un syndicaliste menacés (Jackeline Rojas Castañeda et J.C. Galvis)

AU 337/11, AMR 23/033/2011, 17 novembre 2011 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 DÉCEMBRE 2011 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un homme et une femme armés sont entrés de force chez Jackeline Rojas Castañeda, une défenseure colombienne des droits humains. Ils ont menacé de tuer sa fille et ont demandé des informations sur son mari, le syndicaliste Juan Carlos Galvis. Le 9 novembre, un homme et une femme armés sont entrés chez Jackeline Rojas Castañeda à Barrancabermeja, dans le nord de la Colombie. Cette dernière est l’une des membres dirigeantes de l’Organisation populaire des femmes (OFP), pour laquelle elle travaille depuis 20 ans. Les deux agresseurs ont tenu en joue Jackeline Rojas Castañeda et sa fille de 15 ans dans des pièces séparées. Ils ont dit à Jackeline Rojas Castañeda qu’ils tueraient sa fille si elle criait ou tentait d’appeler au secours. Ils l’ont attachée et bâillonnée avant d’asperger son corps et ses vêtements de peinture rouge. Ils ont également pulvérisé de la peinture rouge sur des photos de Juan Carlos Galvis et écrit « fils de pute » [HP perro] et « salope » [HP perra] sur les murs. Ils ont demandé à plusieurs reprises où se trouvaient le fils de Jackeline Rojas Castañeda et son époux, Juan Carlos Galvis, qui dirige le Syndicat national des travailleurs de l’industrie agroalimentaire (SINALTRAINAL). Cet homme est également membre du comité exécutif de la section de la Centrale unitaire des travailleurs (CUT) dans le (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse