Écrire Min Ze Ya (h) ; Paw U Tun (alias Min Ko Naing) (h) ; Ko Ko Gyi (h) ...

... Pyone Cho (alias Htay Win Aung) (h) ; ainsi qu’au moins 14 autres militants et étudiants ASA 16/002/2008 - Action complémentaire sur l’AU 219/07 (ASA 16/005/2007 du 22 août 2007) et sa mise à jour (ASA 16/028/2007, 12 octobre 2007) Selon des sources dignes de foi, Min Ze Ya, Paw U Tun, Ko Ko Gyi et sept autres militants politiques arrêtés depuis août 2007 ont été inculpés, le 23 janvier, d’avoir enfreint une loi relative à la sécurité, dont la formulation est pour le moins vague. Ils sont détenus à la prison d’Insein à Yangon (ex-Rangoon), où ils risquent d’être torturés ou de subir d’autres formes de mauvais traitements. Amnesty International considère ces personnes, détenues uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d’expression et d’association, comme des prisonniers d’opinion. Les dix personnes inculpées le 23 janvier appartiennent au Groupe des Étudiants de la génération 88, connus pour le rôle qu’ils ont joué dans le mouvement de protestation contre le régime militaire il y a vingt ans. On leur reproche d’avoir enfreint la section 17/20 de la Loi de 1962 relative à l’enregistrement des imprimeurs et des éditeurs. Amnesty International ne dispose pas de précisions sur les charges retenues contre les militants. Néanmoins, le 3 décembre 2007, lors d’une conférence de presse, le responsable des forces de police Khin Yi a déclaré que le Groupe des Étudiants de la génération 88 avait été conçu sur les bases du « terrorisme ». Il a par ailleurs souligné à maintes reprises le rôle (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées