Écrire Myanmar. Le médecin Tun Aung détenu au secret.

AU 253/12, ASA 16/010/2012, 24 août 2012 Tun Aung, arrêté le 11 juin dans l’État d’Arakan (ouest du Myanmar), est détenu au secret depuis lors. Médecin en activité, il est également président de la section de Maungdaw du Conseil des affaires religieuses islamiques. Il est atteint d’une pathologie pour laquelle il ne reçoit peut-être pas le traitement nécessaire. Tun Aung est accusé d’avoir incité à des violences communautaires après que des émeutes ont éclaté à Maungdaw, dans l’État d’Arakan. En tant que personnalité respectée, il avait été chargé par les autorités de tenter de désamorcer ces tensions. Le 3 juin, 10 musulmans avaient été battus à mort en représailles au viol et au meurtre d’une Rakhine bouddhiste, commis le 28 mai, ce qui a déclenché un soulèvement le 8 juin. Tun Aung devait se rendre à la mosquée locale pour calmer la foule qui s’y était massée. Selon les informations recueillies par Amnesty International, notamment auprès de témoins oculaires, celui-ci a fait tout son possible pour apaiser les esprits. Outre l’incitation à la violence, Tun Aung aurait été inculpé, d’après des informations non confirmées, de violation de la Loi relative aux transactions électroniques, qui contient des dispositions ambigües ayant déjà été utilisées pour réprimer la liberté d’expression au Myanmar. Le 8 juin au soir, Tun Aung et plusieurs de ses proches se sont réfugiés dans les locaux du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) pour échapper aux émeutes. Le personnel de l’organisation a été évacué peu (...)

Action terminée

Toutes les actions

Continuons à agir

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.