Article 1

Article 1 :

Tous les êtres humains
sont libres et doivent
être traités de la même
manière.

« Mon idéal le plus cher a été celui d’une société libre et démocratique dans laquelle
tous vivraient en harmonie et avec des chances égales. »
Nelson Mandela extrait
de la déclaration de Nelson Mandela au procès de Rivonia, le 29 avril 1964

« La liberté n’est pas la possibilité de réaliser tous ses caprices ; elle est la possibilité
de participer à la définition des contraintes qui s’imposeront à tous. »
Albert
Jacquard, extrait de Petite philosophie à l’usage des non-philosophes

UN CAS

Iran : Zeynab Bayzeydi, militante
pour les droits des femmes,
a été arrêtée le 9 juillet 2008. Elle
risque d’être torturée ou soumise
à d’autres formes de mauvais
traitements.
Zeynab Bayzeydi est membre de l’Organisation de défense
des droits humains du Kurdistan et de la Campagne pour
l’égalité, qui vise à recueillir un million de signatures
iraniennes sur une pétition demandant l’abrogation des
dispositions légales discriminatoires envers les femmes.

Pour en savoir plus et pour agir :

Cliquez ici

Le premier article de la Déclaration affirme que tous
les êtres humains naissent libres et égaux en dignité
et en droits. Cela vaut pour donc pour les femmes
aussi.

Pourtant, en 1948, à l’époque où la Déclaration universelle
est adoptée, les femmes belges n’avaient pas encore eu l’occasion
de voter. Le droit des votes pour les femmes venait
tout juste de voir le jour… C’est dire comme il a fallu du
temps pour que s’impose l’égalité entre tous les êtres
humains ! Et même si cette notion d’égalité fait petit à
petit son chemin, elle est encore loin d’être acquise.

Comme le dit Jean-Paul Marthoz dans sa rubrique consacrée
au 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des
droits de l’homme, « les femmes sont également victimes de l’indifférence
coupable des Etats. Une grande partie de la violence
prend place, en effet, dans la sphère privée de la famille ou de la
communauté. Les femmes sont l’objet, chez elles, de coups, de viol,
d’inceste. Elles y sont soumises à des pratiques traditionnelles
comme les mariages précoces et imposés. Elles sont menacées par les
crimes d’honneur. Dans des pays comme la Chine, le Pakistan,
l’Inde, elles sont contraintes de pratiquer le foeticide et l’infanticide
contre leurs propres petites filles »
. (Le Soir du 10 mars 2008).

Pour voir l’article dans son intégralité :

Cliquez ici

ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE

METTRE EN AVANT
NOS DIFFÉRENCES

Objectif Cette activité vise à susciter un
sentiment d’empathie avec d’autres personnes
confrontées à la discrimi nation.
Elle stimule également la créativité et
développe les facultés de communication
et l’aptitude au travail d’équipe.

Âge à partir de douze ans

Temps nécessaire Deux heures

Comment procéder

 Demandez aux participants de nommer
des groupes de personnes victimes de
discrimination au sein de leur société.
Dressez-en une liste sur un tableau afin
que chacun puisse les avoir sous les
yeux. Vous pouvez trouver des cas de
victimes sur www.isavelives.be

 Discutez des différents types de discrimination
auxquels est confronté chacun
de ces groupes et recensez-les.

 Demandez aux participants de travailler
par deux et de nommer les droits
violés dans chaque cas, en se référant à
la Déclaration universelle des droits de
l’homme.

 Accordez à chaque couple de participants
cinq à dix minutes pour faire
part de ses conclusions au reste de l’assistance.

 Répartissez les jeunes en petits groupes
de trois ou quatre. Donnez à chacun
d’eux les instructions ci-dessous leur
demandant de préparer une campagne
de promotion en faveur d’un groupe
fréquemment victime de discrimination.
Ils peuvent choisir à cet effet un
des groupes de la liste qu’ils ont précédemment
établie, ou un autre. L’animateur
peut également faire des suggestions,
en proposant par exemple de s’intéresser
aux enfants des rues, aux
femmes, aux réfugiés, aux personnes
âgées ou à des groupes religieux.

 Chaque groupe présente sa campagne
de promotion. Organisez un débat pour
savoir quelles campagnes permettraient
effectivement de présenter ce groupe
sous un jour positif. Demandez comment
elles y parviennent.

Directives
de travail de groupe

Vous êtes une agence de publicité qui
a été recrutée par un groupe fréquemment
confronté à la discrimination
dans votre société. Vous avez quarante-
cinq minutes pour concevoir
une campagne de promotion destinée
à persuader le public que :

 ce groupe et son mode de vie ont
des aspects positifs ;

 ce groupe est fondé à se réclamer
des mêmes droits
que les autres membres de la
société.
Votre campagne peut faire appel aux
supports suivants : une affiche, une
publicité télévisée, une publicité
radiodiffusée, un slogan

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.