Article 12

Article 12 :

DROIT À LA VIE
PRIVÉE Personne ne
peut entrer chez
une autre personne,
ouvrir son courrier
ni l’importuner, ainsi
que sa famille, sans
raison valable.

« Quand les gens racontent des mensonges, c’est que la vérité ne nous regarde pas, chacun a
droit à son intimité. »
Jean-Yves Dupuis , écrivain québécois, extrait d’Au rythme d’aujourd’hui

« Il est évident qu’à l’époque d’internet, nous devons nous demander comment concilier la
liberté d’expression et de communication avec le droit au respect de la vie privée de chacun –
y compris du président des Etats-Unis- ou assurer la protection nécessaire des mineurs face
à la pornographie ou à la pédophilie. »
Robert Badinter, Le Monde, 18 septembre 1998.

UN CAS

Arabie Saoudite : Muhammad Ali Abu Raziza,
professeur de psychologie à l’Université Um al Qura,
dans la ville de La Mecque, a été arrêté par des
représentants du Comité pour la propagation de la
vertu et la prévention du vice (CPVPV) après avoir
rencontré une jeune femme dans un café. Il a été arrêté
pour khilwa ; aux termes de la charia (loi islamique),
cette infraction consiste à se trouver seul avec une personne
du sexe opposé n’appartenant pas à sa famille immédiate.

Pour en savoir plus et pour agir :

Cliquez ici

La notion de vie privée ne s’est
affirmée qu’au XVIIIe siècle,
pour connaître un épanouissement
au XIXe siècle, en liaison
avec le développement de l’individualisme.
Il est apparu alors
progressivement que devaient
être protégés la liberté et la vie
privée, c’est-à-dire le droit de
mener la vie personnelle et familiale
de son choix, et le secret de
cette vie privée.

ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE

DÉBAT

Les personnages publics, vedettes de
variété, de cinéma, de télévision… ainsi
que les hommes politiques et les membres
de familles royales, voient souvent leur vie
privée étalée au grand jour. Est-ce normal,
puisque ces personnes ont choisi un
métier public, ou faut-il mieux faire respecter
leur droit à la vie privée ?
Voir les règles fixées par le Conseil de
déontologie de l’Association générale des
Journalistes de Belgique : www.ajp.be

RECHERCHE

 La police belge a-t-elle le droit de procéder
à des écoutes téléphoniques ?

 En Belgique, un inspecteur du chômage
a-t-il le droit de visiter votre domicile,
sans vous prévenir à l’avance, afin de
vérifier si vous cohabitez avec un autre
chômeur isolé ?

 Les détenus ont-ils droit à une vie privée
et à une vie familiale ?
 ! Pensez-vous que votre vie privée est
garantie sur internet ?

Pour en savoir plus : Commission de
la protection de la vie privée
http://www.privacycommission.be/fr/

ACTUALITÉ

 En France, une polémique est née suite
au projet de fichier « Edvige », qui prévoyait
notamment de ficher les jeunes
délinquants à partir de 13 ans, et qui
pouvait contenir également des informations
sur l’orientation sexuelle.

 En Belgique, l’Etat s’est fait condamné
pour avoir mis sur écoute quatre militants
altermondialistes en 2001. Soupçonnés
d’appartenir à une organisation
criminelle, ils ont été complètement
blanchis et réhabilités par le tribunal
civil (10/09/08).

VIE PRIVÉE ET
VIOLENCE DANS LES
RAPPORTS
AMOUREUX

T’est-t’il déjà arrivé de regarder les messages
de ton petit ami/ta petite amie sur
son gsm ou ses mails ? Pense-tu que tu as
le droit de faire cela ?
Ce type de comportement fait partie d’une
forme de violence dans les rapports amoureux.
Ce phénomène concerne aussi les
jeunes.

Pour plus d’informations :

http://www.aimesansviolence.be/
http://www.parolesdados.be/

Pour aller plus loin : Voir le
magnifique film « La vie des autres » de Florian
Henckel von Donnersmarck (2007). Ce
film montre comment la STASI, la police
secrète de l’Allemagne de l’Est, surveillait
la population à l’époque communiste.

Expliquez comment et pourquoi l’espion
de la Stasi finit par changer d’attitude à
l’égard de celui qu’il est censé surveiller.

DÉBAT SUR LES
CAMÉRAS DE
SURVEILLANCE

Un outil au service de la sécurité
ou une atteinte à la vie privée ?

Une ville comme Londres est déjà quadrillée
par les caméras de surveillance. En Belgique,
beaucoup d’associations dénoncent
cette évolution sécuritaire comme une violation
de la vie privée. Pour alimenter le
débat, écoutez l’émission réalisée par
l’AMO Samarcande.
http://www.samarcande.be/spip.php?page=
documents_mots&id_mot=104

Pour en savoir plus : Voir l’avis de la
commission de la protection de la vie privée
 :
http://www.privacycommission.be/fr/in_pr
actice/camera/

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse