Article 23

Article 23 :

DROIT AU TRAVAIL.
Tout le monde a le
droit de travailler en
échange d’une
rémunération
équitable et dans un
environnement sûr,
ainsi que de
participer à un syndicat.

« L’oisiveté est, dit-on, la mère de tous les vices, mais l’excès de
travail est le père de toutes les soumissions. »
Albert Jacquard

UN CAS

Les réfugiés palestiniens au Liban privés de
leur droit au travail

La discrimination et la marginalisation infligées aux
réfugiés palestiniens prennent notamment la forme de
restrictions relatives au marché du travail, ce qui se
traduit par un taux de chômage élevé, de bas salaires et de
mauvaises conditions de travail. Jusqu’en 2005, plus de 70
professions étaient interdites aux palestiniens. Une vingtaine
le sont toujours. La santé et la sécurité des Palestiniens
sont également menacées en raison des lois discriminatoires
qui les privent de sécurité sociale au motif
qu’ils sont apatrides.

Pour en savoir plus :

Cliquez ici

Au moins 39 syndicalistes ont été tués en Colombie en
2007, et 22 sont morts dans ce pays durant les quatre premiers
mois de l’année 2008 (Rapport Amnesty International
2008).

Le travail est indispensable car il constitue souvent la principale
source de revenu. De plus, il permet à la personne de
s’intégrer plus facilement dans la société. Mais le chômage,
dont le taux moyen est de 7,3% dans les pays de l’UE,
prouve que l’objectif de travail pour tous est loin d’être
atteint.

La lutte contre le chômage dans l’UE

Les Etats membres ont décidé, lors du sommet pour l’emploi
de Luxembourg en novembre 1997, d’une stratégie
européenne pour l’emploi reposant sur quatre piliers :
l’employabilité, l’entreprenariat, l’adaptabilité et l’égalité
des chances. Chaque année, le Conseil « Travail et affaires
sociales » adopte un ensemble de lignes directrices que les
Etats membres doivent mettre en oeuvre dans le cadre de leur Plan d’action national (PAN).

ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE

RECHERCHE

 Quels sont les pays de l’UE où le taux
de chômage est le plus élevé ?

 Quelle est la situation du chômage en
Belgique et dans ses trois régions ?

 Faites une recherche sur les conditions
de travail des domestiques. Cherchez
notamment des informations sur les
« restavek » en Haïti.

Pour en savoir plus :

 Documentaire : « Anita », de Rassoul
Labuchin (1980). Anita, 14 ans, est une
« restavek », une servante. Son employeur
la traite durement. Un des plus célèbres
« films d’intervention » des années 80,
qui dénonce la condition d’esclave à
laquelle sont contraints bien des
domestiques à travers le monde.

 Campagne pour un travail décent : les
travailleurs ne sont pas des outils !
www.cncd.be

BELGIQUE : LE
DÉBUT DE LA
CHASSE AUX
CHÔMEURS ?

Les chômeurs sont de plus en plus pointés
du doigt comme des profiteurs, qui se
contentent de se reposer pendant que les
autres travaillent. Pourtant, dans certaines
régions, il est très difficile de trouver un
travail. Pour certaines personnes, il existe
aussi le phénomène du « piège à l’emploi » :
en acceptant un travail, on peut finir par
gagner moins qu’en restant au chômage.
Enfin, pour certains, le chômage est un
droit qui permet à des personnes de pouvoir
garder un minimum vital. Chacun
d’entre nous pourrait un jour être
confronté à la nécessité de bénéficier du
chômage. Alors, même s’il faut encourager
un maximum de chômeurs à se former et
à chercher un travail, il est exagéré de les
qualifier de profiteurs, sans même connaître
leur situation.

DÉBAT

Sous le prétexte de surveiller les chômeurs,
peut-on fouiller leur maison ? Les
obliger à accepter n’importe quel emploi ?
N’est-ce pas une atteinte à leur droit à la
vie privée ?

TRAVAILLEURS
PAUVRES

Selon une étude de la FGTB, environ 20%
des travailleurs belges sont considérés
comme pauvres, malgré une vie active.
www.fgtb.be
Voir l’émission « C’est la vie en plus », RTBF,
« Travailler ne suffit pas... » 2008.

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse