Article 25

Article 25 :

DROIT À UN
NIVEAU DE VIE
SUFFISANT Tout
le monde a droit
à un niveau de
vie suffisant,
notamment pour
l’alimentation,
l’habillement, le logement et les soins
médicaux. Les enfants ont des besoins et des droits spécifiques.

« Les ouvriers de cette mine sont généralement des gens émaciés et pâles de fièvre, ils ont l’aspect
fatigué et usé, hâlé et vieux avant l’âge, les femmes en général sont blêmes et fanées. »

Vincent Van Gogh, extrait de Lettre à Théo, Wasmes, 1879.

UN CAS

Chine : Ye Guozhu, militant pour le droit au
logement.

En 2003, les autorités municipales, de concert avec des
promoteurs, ont délogé un grand nombre d’habitants
d’un quartier de Pékin. Parmi eux, Ye Guozhu, qui ne s’est
pas laissé faire : il a organisé une manifestation de protestation.

Résultat : il est jugé secrètement et condamné à
quatre ans d’emprisonnement. Il a été déclaré coupable
d’avoir cherché à provoquer un conflit et troublé l’ordre
public.

Pour en savoir plus et pour agir :

Cliquez ici

REFUSER LA MISÈRE,
UN CHEMIN VERS LA PAIX

Amnesty s’engage avec d’autres associations. Pour en savoir
plus :
Cliquez ici

En 2007, 14 p. cent des habitants du Malawi étaient séropositifs
au VIH ou malades du sida. Seulement 3 p. cent d’entre
eux bénéficiaient gratuitement de traitements antirétroviraux,
et un million d’enfants étaient devenus orphelins
à la suite de morts liées au sida (Rapport Amnesty
International 2008).

STATISTIQUES

1,2 milliard de personnes vivent dans le dénuement le plus
complet. Cela signifie qu’ils vivent avec moins d’un $ par jour (chiffres de la Banque Mondiale).
Plus de 850 millions de personnes dans le monde souffrent de la
faim (chiffres ONU).
Près de 11 millions d’enfants meurent chaque année avant
d’avoir atteint l’âge de 5 ans. Parmi eux, 4 millions seront morts
avant d’avoir atteint l’âge d’un mois, pour des raisons qui peuvent
facilement être évitées. Plus de 2,5 millions d’enfants sont
infectés par le virus du SIDA. (Chiffres UNICEF).

C’est quoi, être pauvre ?

Les critères pour définir la pauvreté sont différents dans chaque
pays et sont déterminés par le coût de la vie et des ressources
dans cette société. Mais la pauvreté n’est pas uniquement une
question d’argent. C’est aussi le sentiment de ne pas pouvoir sortir
de sa condition, de ne pas avoir son destin en main et d’être
ignoré ou stigmatisé par la société, d’avoir perdu sa dignité.
Lorsque les gens vivent dans la pauvreté au point de ne pouvoir
se nourrir, se vêtir, se loger, se soigner, leurs droits humains sont
violés.

Vivre dans la pauvreté a également des répercussions sur de nombreux
autres droits : les enfants vivant dans la pauvreté sont
moins susceptibles de recevoir une éducation de qualité et les
communautés pauvres risquent d’être plus affectées par la pollution.
Les gens vivant dans la pauvreté sont souvent confrontés à
la discrimination. La plupart du temps, ils ne participent pas à
l’élaboration des décisions qui affectent leur propre vie.

Si la grande majorité de ces personnes vivent dans les pays en
développement, la pauvreté existe aussi en Belgique et dans les
autres pays développés. Etre pauvre, cela peut vouloir dire de
vivre avec trois frères et soeurs et ses parents dans une pièce ou
subir des moqueries à l’école, parce que ses habits viennent des
services sociaux. C’est aussi devoir ignorer ses maux de dents
parce que le dentiste est trop cher. Ou c’est aller dans les restaurants
ramasser les restes de nourriture, parce qu’on n’arrive pas à
s’en payer.

Aux Etats-Unis, une famille de quatre personnes avec un revenu
annuel de 18660 $ est considérée comme pauvre.
Ce chiffre est, selon de nombreux observateurs, trop faible car
des familles gagnant plus que cela sont encore confrontées à des
conditions de pauvreté.

Aux États-Unis, 17,6% des enfants de moins de 18 ans vivent dans
la pauvreté et 45 millions de personnes n’ont pas d’assurance
santé. 3,8 millions de foyers ont des problèmes liés à la faim et
3,5 millions de personnes sont sans-abri à un certain moment au
cours de l’année.

ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE

QUESTIONS

 Comment se répartit la pauvreté en
Europe ?

 Comment lutter contre l’exclusion
sociale ?

 Combien y a-t-il de sans-abris en UE ?

Liens

 Réseau européen des associations de
lutte contre la pauvreté et l’exclusion
sociale : www.eapn.org

 Plate-forme des ONG européennes du
secteur social : http://www.socialplatform.
org/

 Observatoire social européen :
www.ose.be

 ATD Quart Monde : http://www.atdquartmonde.
org/

 Armée du Salut : http://www.salvationarmy.
org/

 Fédération européenne d’associations
européennes travaillant avec les sansabris
 :
http://www.feantsa.org/francais.htm

 Emmaüs International :
http://www.emmaus-international.org/

 Association des Maisons d’Accueil et des
Services d’Aide aux Sans-abri :
http://www.ama.be/

Livre

 Les cents portes de l’accueil, Bernard De
Backer, éd. Couleurs livres. Une enquête
sur les dispositifs d’hébergement mis
en place pour venir en aide aux sansabris
en Belgique.

 Les naufragés, Patrick Declerck, éd. Terre
Humaine / Plon. L’auteur a passé une
quinzaine d’années auprès des clochards
de Paris. Il est même allé jusqu’à
partager l’expérience de cette vie, de
l’intérieur, en dormant dans la rue. Il a
mendié, s’est fait ramasser et emmener
dans les centres d’hébergement, afin de
saisir au plus près leur quotidien. Une expérience-limite.