4.4) EXODE RURAL, URBANISME ET INDUSTRIALISATION

DESSIN / HISTOIRE

Demandez à vos élèves d’illustrer les
problèmes des migrants dans les villes
chinoises par des affiches et des slogans.
Inspirez-vous des affiches de propagande
chinoise. Voir le site www.iisg.nl/~landsberger/

Retracez les grandes périodes de changements
sociaux et politiques à l’aide des
affiches de propagande : la Révolution
chinoise, le Grand bon en avant, la Révolution
culturelle, l’ouverture économique...

Jusqu’au visage contrasté de la Chine d’aujourd’hui,
avec d’un côté une classe
moyenne installée en ville, et de l’autre
côté une masse de paysans et des migrants
venus des campagnes, luttant pour leur
survie.


1978 : Les débuts des réformes

Le nouveau maître de la Chine après la
mort de Mao, Deng Xiaoping, lance une
politique de réforme et d’ouverture vers
l’étranger. Il abandonne l’économie planifiée
au profit du système capitaliste. La
Chine s’industrialise, mais l’écart entre les
riches et les pauvres s’accroît.
La terre rendue aux paysans

Jusqu’en 1978, la terre était la propriété de
l’État et était exploitée collectivement par
les paysans au sein des communes populaires.
Le gouvernement a alors rendu leur
terre aux paysans qui ont eu le droit de
l’exploiter librement. Dans les régions les
plus favorisées, certains se sont enrichis
très rapidement. En revanche, la pauvreté
s’est accrue dans les zones où les conditions
naturelles et les infrastructures
étaient peu favorables.

Chat noir, chat blanc

« Qu’importe qu’un chat soit noir ou blanc,
pourvu qu’il attrape les souris ! »

Avec ce slogan réaliste, Deng Xiaoping
mettait en avant les compétences au travail
plutôt que l’engagement politique. Alors
qu’auparavant la morale communiste interdisait
l’enrichissement personnel, Deng
Xiaoping incitait les Chinois à prendre des
initiatives pour développer des petits
commerces. Grâce à cela, la vie quotidienne
de beaucoup de Chinois s’améliore.

GÉOGRAPHIE / ÉCONOMIE

En Chine, près de sept habitants sur dix
vivent à la campagne. Les trois quarts des
paysans qui vivent en dessous du seuil de
pauvreté absolue résident dans des régions
montagneuses, difficiles d’accès. Près du
tiers d’entre eux sont illettrés.

Les habitants des campagnes ont longtemps
tiré la majeure partie de leurs
revenus de la vente de produits agricoles.
Avant l’ouverture économique, la Chine
connaissait une économie planifiée, axée
sur les besoins des villes. Les paysans
étaient soumis à toute une série de taxes, et
l’Etat était tout puissant pour fixer les prix
des produits agricoles. À partir de 1998, le
gouvernement chinois a lancé une réforme
fiscale en zone rurale, visant à lutter
contre la misère grandissante des paysans.
Mais ces mesures n’ont pas suffi à inverser
la tendance : les prix des produits agricoles
ont continué à chuter, poussant les paysans
à migrer vers les villes et à travailler dans
d’autres secteurs, comme le commerce ou
le travail en usine. Les migrants ruraux
abandonnent non seulement leur style de
vie, mais souvent aussi leur famille, restée
au village et vivant dans la dépendance de
l’argent envoyé.

Les terres cultivées, qui représentent près
de 7% de la superficie de la terre, doivent
nourrir 22% de la population mondiale !
L’urbanisation et l’industrialisation réduisent
cet espace : on cherche à intensifier
l’agriculture, à augmenter les rendements,
à diversifier la production. Les campagnes
sont en pleine transformation : des industries
s’y installent, des villes nouvelles y
voient le jour.

Le développement économique transforme
radicalement le paysage urbain : l’architecture
se modernise, au détriment de l’habitat
traditionnel, afin de loger un
maximum de personnes et de rentabiliser
l’espace. Les buildings poussent comme des
champignons, le béton coule à flot, les
autoroutes raccordent des villes géantes :
six métropoles comptent plus de 15
millions d’habitants : Tianhin, Pékin, Shanghai,
Wuhan, Chongqing, Canton. 25 villes
comptent plus de 5 millions d’habitants,
parmi lesquelles Jinan, Nanjing, Fuzhou,
Xiamen, Shenzhen, Zhuhai… En cinq ans,
environ 200 000 km de routes et 20 000 km
d’autoroutes ont été tracées. De nouveaux
ports, une dizaine d’aéroports importants
ont été ouverts ou réaménagés entre 2001
et 2004. En vingt ans, on a vu apparaître
plus de 150 villes de plus d’un million
d’habitants.

Aujourd’hui, les migrants ruraux sont
devenus une nouvelle classe sociale, qui
doit faire face à de nombreuses discriminations
et apprendre à faire valoir ses droits
(voir chapitre 1.3).

Situez sur une carte où se trouvent les principales
villes chinoises. Pourquoi le développement
économique et urbain s’est-il
concentré sur la côte ?

Quels sont les effets
du développement économique et urbain
sur l’environnement ? (voir chapitre 2.6)

HISTOIRE / ÉTUDE DU MILIEU

Comparez le phénomène d’urbanisation en
Chine avec l’exode rural entraîné par la
révolution industrielle en Belgique ou en
Europe occidentale.

RECHERCHES

Arrestations des militants pour le droit
au logement et à la terre
Dans les zones rurales, la réquisition de
terres agricoles continue d’alimenter une
vague de protestations entraînant à son
tour des milliers de requêtes et de différends
d’ordre juridique, en vue d’obtenir
des indemnisations. Ces procédures favorisent
lourdement, dans l’ensemble, le
gouvernement et les promoteurs. Pendant
ce temps, les projets de construction dans
les zones urbaines continuent de générer
des tensions entre les promoteurs ou les
responsables locaux et les personnes expulsées
de leurs maisons. Des militants
travaillant à la protection du droit au logement
et à la terre, pour les habitants des
villes comme pour ceux des campagnes,
continuent d’être arrêtés et sont parfois
amenés devant les juges.
Demandez à vos élèves de trouver d’autres
exemples dans le monde où les paysans se
battent pour le droit à la terre. Cherchez
également des cas de militants qui luttent,
en Chine ou ailleurs, pour défendre les
droits des paysans.

Aide à la recherche : www.amnesty.be

EXPRESSION ÉCRITE / JEUX DE RÔLES

Privés d’école !

En septembre 2006, les autorités municipales
de Pékin ont fermé des dizaines
d’écoles pour enfants de migrants, ce qui a
touché plusieurs milliers d’entre eux. Les
autorités ont affirmé viser les établissements
non enregistrés et de seconde zone ;
or, des exigences très difficiles à respecter
pour les écoles destinées aux migrants
rendaient leur enregistrement quasi impossible.
Selon certains membres du personnel
scolaire, ces fermetures étaient destinées à
réduire la population des migrants à Pékin
à l’approche des jeux olympiques de 2008.

Expression écrite

Vous pouvez demander aux élèves d’imaginer
qu’ils sont migrants et que leur école
vient d’être fermée à l’approche des jeux
olympiques. Ils devront écrire une lettre
pour demander à l’État de rouvrir leur
école afin qu’ils puissent poursuivre leur
scolarité.

Jeu de rôles :

Vous pouvez demander à vos
élèves d’imaginer un jeu de rôles ou les
différents personnages seraient :

- Les habitants et les enfants exclus des
écoles

- Les autorités chinoises voulant exclure
les enfants des écoles,

- Une ou des organisations de défense des
droits humains qui défendraient les
droits de ces enfants exclus des écoles,

- Le comité olympique qui veut que tout
se déroule pour le mieux pour les jeux
olympiques, et qui défend donc les autorités
chinoises.

Happening / Théâtre

Imaginez une scène où les enfants
migrants manifestent afin de faire
connaître leur situation. Fabriquez des
affiches, des banderoles, inventez des
slogans,… Montrez ensuite la réaction de la
police…

MATHÉMATIQUES -
CALCUL DU TAUX DE VARIATION

En Chine, les villageois et les militants des
zones rurales sont de plus en plus
nombreux à tenter d’obtenir justice contre
l’application illégale d’amendes et de taxes,
qui semblent souvent être liées à la corruption
de hauts responsables locaux. Il est
parfois arrivé que ces litiges donnent lieu à
des manifestations qui ont provoqué des
affrontements entre les villageois et la
police, dont certains se sont achevés dans
la violence. Les statistiques nationales officielles
indiquent une augmentation des
troubles sociaux, tant dans les villes que
dans les zones rurales : le nombre total
« d’incidents de masse » recensé officiellement
est passé de 74 000 à 87 000 entre
2004 et 2005.

Vous pouvez demander à vos élèves de
calculer le taux de variation (d’évolution)
entre ces deux nombres.
Rappel de la formule : ( (G2-G1)/ G1)*100


POUR EN SAVOIR PLUS

Romans

- La Promesse de Shanghai de Stéphane
Fière, éd. Bleu de Chine

Un roman remarquable sur la réalité de
la société chinoise à notre époque, qui
raconte les conditions de vie d’un
groupe de laissés pour compte (des
paysans déracinés) exploités dans les
chantiers du bâtiment à Shanghai. C’est
drôle, très noir et bien écrit.

Films / Documentaires

- A l’ouest des rails de Wang Bing (2003)

Un
incroyable documentaire long de neuf
heures sur la désindustrialisation du
complexe sidérurgique de Tie Xi dans le
nord du pays.

-Still Life de Jia Zhang Ke (Lion
d’Or à Venise en 2007)

Ville de Fenjge, vallée des
Trois Gorges, en amont du
plus grand barrage du
monde. Sam Ming fait le voyage dans la
region pour retrouver son ex-femme et
sa fille qu’il n’a pas vu depuis seize ans.
Aujourd’hui, l’immeuble, la rue, le quartier
où elles ont vecu ne sont plus
qu’une tache verte engloutie sous les
eaux du barrage. Dans la même ville,
Shen Hong cherche son mari disparu
depuis deux ans. Au coeur d’un gigantesque
chantier qui entraine la destruction
de villages entiers et les déplacements
de population, un homme et une
femme partent à la rercherche de leur
passé, en quête de leurs amours
perdues.

- Une entreprise comme il faut
(A Decent Factory) de
Thomas Balmès (TBC
Production, France 2,
2004).

Ce documentaire
analyse comment la
société Nokia contrôle les conditions des
milliers de jeunes femmes chinoises, qui
sont employées par leurs fournisseurs
pour fabriquer les pièces des téléphones
portables. Il décrit le clivage culturel
entre les travailleurs chinois, les managers
anglais et les cadres finnois ainsi
que le clivage des sexes entre les
travailleuses et les enquêteuses, les
managers et les cadres masculin.

- China Blue de Micha Peled
(Teddy Bear Films Inc.,
2005)

Ce film examine une usine
de jeans située au sud de la
Chine en donnant une
identité aux travailleurs
anonymes. La jeune Jasmine, 16 ans, est
un des 130 millions enfants d’agriculteurs
chinois, qui a échangé sa vie
rurale pour un travail dans une usine :
la plus grande vague de migration du
monde. Jasmine gagne 0,06 dollars
américains par heure, elle travaille
souvent sept jour sur sept, et n’est pas
payée pour ses heures supplémentaires.
Elle partage une chambre avec 12 autres
filles, et la nourriture qu’elle reçoit est
prélevée sur son salaire. Le film montre
un propriétaire d’une usine et un
ancien chef de police, qui parlent dédaigneusement
des travailleurs, des
employés qui sont poussés à mentir sur
les conditions de travail pendant les
inspections… Quand ils font la grève, les
travailleurs expriment leur peur d’être
battu.

Le tournage de China blue a été
interrompu plusieurs fois par les autorités
chinoises, les membres de l’équipe
ont été appréhendés et interrogés, et
certaines bandes ont été confisquées.

Vous pourrez trouver des extraits du
film en tapant « China Blue » sur
Youtube.com

Voir aussi le film sur youtube « child
salvery in Shanxi, China »

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.