I.2. Des dérives identitaires au « terrorisme » :

« Ceux qui sont prêts à renoncer à la liberté pour obtenir la sécurité, ceux-là n’auront et ne méritent ni l’une ni l’autre ». Thomas Jefferson (1743-1826), président des Etats-Unis de 1801 à 1809.

Comment naît le « terrorisme «  ?
Comment se propage-t-il ?
En quoi ce phénomène est-il lié à la question des identités ?

Nous allons essayer de répondre à ces questions, en montrant toutefois que les réponses ne sont pas simples, que le « terrorisme » est un phénomène très complexe qui n’est pas dû à un seul facteur. Les réponses à apporter à ce phénomène ne sont pas non plus évidentes, et amènent souvent les gouvernements à opposer le maintien de certains droits et libertés à la sécurité. Ainsi, certaines personnalités politiques n’hésitent pas à dire que la torture pourrait être utilisée contre des « terroristes ». La remise en question de certains droits fondamentaux est un des effets pervers de la lutte contre le « terrorisme ».

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition