II.1.5. Lutter contre le racisme :

DANS LA LEGISLATION BELGE :
Deux lois ont été adoptées début 2003. Elles complètent la législation existante en matière de discriminations notamment celles inspirées par le racisme ou la xénophobie.
1. Loi du 20 janvier 2003 relative au renforcement de la législation contre le racisme, publiée au moniteur belge le 12 février 2003. Elle modifie notamment la loi du 30 juillet 1981 tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme ou la xénophobie (dite loi Moureaux)
2. Loi du 25 février 2003 tendant à lutter contre la discrimination et modifiant la loi du 15 février 1993 créant le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme, publiée au moniteur belge le 17 mars 2003.
QUESTIONS :
CES DEUX LOIS SONT-ELLES APPLICABLES EN MATIERE DE DISCRIMINATIONS RACISTES ?
Les deux lois définissent-elles ce qu’on entend par « discrimination raciste » ?
La loi du 30 juillet 1981 contre le racisme (dit loi Moureau) précise quels types de comportements racistes ou xénophobes sont réprimés et peuvent faire l’objet d’une plainte. C’est une loi pénale. Cette loi a été légèrement modifiée par la loi du 20 janvier 2003.
La loi tendant à lutter contre la discrimination contient des dispositions pénales et des dispositions civiles. Les dispositions pénales précisent quels types de comportements discriminatoires, basés sur d’autres motifs que le racisme, sont punis.
Par exemple : le handicap, la fortune, l’orientation sexuelle. Elles prévoient une aggravation de la peine lorsque le motif d’une infraction est le mépris de la haine à l’égard d’une personne, en raison par exemple de sa prétendue « race ».
Les dispositions civiles concernent aussi bien les discriminations racistes que les discriminations sur d’autres bases.
La Belgique a renforcé son dispositif d’intégration et de lutte contre les inégalités en présentant en juillet 2005 un projet de « Charte de la citoyenneté » au gouvernement. Cette charte destinée principalement aux étrangers qui arrivent dans notre pays pour s’y établir, a été adoptée. Ce document pédagogique a pour volonté de faire connaître les principes démocratiques et les éléments fondamentaux du civisme. Il est important que chaque membre de la société ait conscience de partager des valeurs communes. La Charte de la citoyenneté sera communiquée début septembre aux Communautés qui se chargeront de la diffuser dans les écoles et bâtiments officiels.85
Exemple d’alourdissement de la peine :
Dans les toilettes d’un café, où il y a également possibilité de danser, deux hommes ont traité un jeune d’origine indienne de « sale brun ». Le ton monte et les hommes poussent leur victime par la porte de la toilette de sorte que celle-ci tombe sur la piste de danse. Plusieurs témoins, dont l’exploitant du café, témoignent que les hommes ont frappé et donné des coups de pieds à la victime qui se trouvait toujours par terre en criant clairement « sale noir, sale nègre ».
Le tribunal correctionnel de Malines a fait application de l’article 405 quater du Code Pénal qui prévoit un alourdissement de la peine lorsque les coups et blessures sont inspirés par la haine, le mépris ou l’animosité envers une personne suite à la couleur de sa peau ou de son origine ethnique. Un témoin a déclaré que les deux auteurs des faits avaient dans le passé déjà tenu des propos racistes à l’gard de la victime. Celle-ci a déclaré, immédiatement après la bagarre, que les deux hommes l’avaient insultée sans aucune raison en le traitant de « sale brun ». Lors de leur interrogatoire les deux hommes ne se souvenaient plus du motif exact de la dispute. Ces éléments ont permis au juge de conclure qu’il ne s’agissait pas d’une simple discussion de café mais que les coups et blessures infligés à la victime avaient été inspirés par le racisme.
Pour d’autres exemples, consultez le site du Centre pour l’égalité des chances et de lutte contre le racisme : www.antiracisme. be/fr/cadre_fr.htm
RECHERCHE
Que dit précisément la loi Moureau ?
Qu’est-ce que le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme ? Quelle est sa fonction ?
Qu’est-ce que le Moniteur belge ?
Visitez les sites internet suivants pour trouver les informations :
http://www.mrax.be
www.antiracisme.be
La Charte du citoyen ne devrait-elle pas être destinée à tous, Belges comme étrangers ?

ACTIONS POSITIVES
1) UNE CARAVANE POUR LA TOLERANCE AU CANADA
Inaugurée en septembre 2002 à l’école Pierre-Dupuy à Montréal, elle voyage d’école en école pour informer, sensibiliser, échanger avec les jeunes, sur les préjugés, les concepts de tolérance et de démocratie, du « vivre ensemble ». C’est une exposition interactive présentée par deux animateurs-recherchistes qui invitent les participants à se questionner. Elle s’adresse en grande partie aux étudiants de niveau secondaire mais aussi au grand public. L’équipe d’animation propose aux jeunes un parcours stimulant à travers deux espaces qui présentent l’information de façon différente. La Caravane ne cherche pas à culpabiliser les jeunes sur leurs « méchants préjugés », mais souhaite qu’ils soient authentiques en même temps qu’ils se sentent interpellés et ouverts d’esprit.
La Caravane offre aux jeunes un parcours de sensibilisation et d’échanges à travers deux espaces.
 ? L’Espace Préjugés-Discrimination construit autour des motifs de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne et des témoignages de jeunes.
 ? L’Espace Génocides consacré à l’Arménie, l’Europe occupée, le Cambodge, le Timor oriental, la Bosnie-Herzégovine et le Rwanda.
La Caravane rejoint annuellement 11 000 jeunes. Ainsi plus de 125 000 jeunes ont été rencontrés depuis qu’elle est sur la route.
Pour plus d’info : http://www.fondationtolerance.com/ page4.htm
RECHERCHE
Vous pouvez aussi créer votre propre caravane, sur un sujet qui vous tient à coeur au sein de l’école et voyager de classes en classes pour partager votre projet et vos recherches.

2) RENCONTRES INTERCULTURELLES
Un vendredi par mois, le Centre Bruxellois d’Action Interculturelle donne rendez-vous aux musiciens de tous horizons, artisans indispensables de notre société multiculturelle en devenir. Curiosité et rencontre sont les maîtres mots de ces soirées exceptionnelles.
Témoins de la diversité des courants culturels qui traversent Bruxelles, ces soirées sont l’occasion de promouvoir de nouvelles synergies, de confronter les expériences et de stimuler des rencontres inattendues. Les artistes sont invités à défier leurs conventions respectives, à mélanger de manière audacieuse les styles et les influences et à chercher ensemble des voies d’expressions nouvelles. Le tout dans une ambiance chaleureuse et une atmosphère conviviale. Chaque édition est déclinée sur un thème différent.
Ces soirées sont le prolongement festif et dynamique du « Monde en Scène », le répertoire des productions artistiques de la scène interculturelle que le CBAI publie depuis 2001.
Prochains rendez-vous :
Ve. 28/10 | Roots’n folk ; Ve. 25/11 | A cordes et à cris ; Ve. 09/12 | Surprise... surprise
Ouverture des portes à 19h ; Table d’hôtes de 19h à 20h ; Concerts à 20h
Où ? Atelier de la Dolce Vita, Rue de la Charité 37a, 1210 Bruxelles (métro Madou). PAF : 5 euros
Pour plus d’info consultez le site du CBAI : www.cbai.be

3) 2007 : ANNEE EUROPEENNE DE « L’EGALITE DES CHANCES POUR TOUS ».
L’objectif est de mener des actions en faveur de l’égalité et de la non-discrimination.
L’Année européenne sera la pièce maîtresse d’une stratégie-cadre visant à garantir une lutte efficace contre la discrimination, la valorisation de la diversité et la promotion de l’égalité des chances pour tous.
Elle s’articulera autour de quatre grands thèmes :
 ? Droits - sensibiliser l’opinion publique au droit à l’égalité et à la non-discrimination ;
 ? Représentation - stimuler un débat sur les moyens de renforcer la participation à la société des groupes sous-représentés ;
 ? Reconnaissance - célébrer et accueillir la diversité ;
 ? Respect et tolérance - œuvrer en faveur d’une société plus solidaire
POUR EN SAVOIR PLUS
Site de la commission européenne : http://europa.eu.int/ comm/employment_social/fundamental_rights/index_fr.htm

4) QUELQUES GRANDS NOMS DE LA LUTTE CONTRE LE RACISME.
Voici des personnages qui ont marqué l’histoire et surtout qui ont permis l’évolution des mentalités et la reconnaissance de la diversité comme une richesse pour tous.
 ? Victor Schoelcher (1804-1893)
 ? Toussaint Louverture (1743-1803)
 ? Rosa Parks (née en 1913)
 ? Martin Luther King (1929-1968)
 ? Malcom X (1925-1965)
 ? Nelson Mandela (né en 1918)
POUR EN SAVOIR PLUS SUR CES PERSONNAGES
http://www.le114.com/contenu.php?dossier=1&id_rubrique=2&id_thematique=33&id_fiche=106&cns_mode=read&id_theme_fiche=1,2
RECHERCHE
Trouvez d’autres personnages qui ont lutté pour l’égalité.
FILMS
 ? « American History X » (1977 - Tony Kaye, Etats-Unis)
Elève brillant, Derek Vinyard a longtemps balancé entre une mère plutôt tolérante, et un père (Dennis) aux idées réactionnaires bien arrêtées. Lorsque Dennis meurt au cours d’une intervention, abattu par un dealer noir, Derek choisit définitivement le camp de l’extrémisme radical. Dès lors, l’influence bénéfique de son mentor, le professeur libéral noir Bob Sweeney, s’efface au profit de celle pernicieuse, de Cameroun, chef d’un groupuscule néo-nazi qui se sert de lui pour recruter des adeptes parmi la jeunesse de Californie.
 ? « Au bout du monde à gauche » (2004 - Avi Nesher, Israel)
Quelque part en Israël, à la fin des années 60. Partie de son Inde natale, la famille Talkar pose ses valises dans un village, planté au milieu du désert. Ici, où il n’y a rien ou presque, chacun des membres de la famille perd vite ses idéaux. D’autant que les Shushan, les voisins d’en face arrivés du Maroc quelques années plus tôt, ne sont pas vraiment accueillants. Entre la communauté indienne et marocaine, on s’observe, on se toise, on se méprise.
 ? « Chicanos Story » (1993 - Valdez Luis, États-Unis)
Les Chicanos sont victimes d’une discrimination raciale aux Etats-Unis. En 1942, après un crime crapuleux, la répression s’abattit sans preuves sur de jeunes Chicanos. Sous forme de comédie musicale.
 ? « Les frontières dans la tête » (1995 - L. Muller, J.M Fawe, CRDP d’Alsace, France)
Cette vidéo est accompagnée d’un livret. C’est une mise en exergue de préjugés racistes donnant la parole à des jeunes.
 ? « Pas d’histoire ! 12 regards sur le racisme au quotidien » (2001)
Douze courts-métrages réalisés à partir de scénarios écrits par des jeunes où chacun aborde la question du racisme.
Un dossier pédagogique accompagne ces courts-métrages. Il est disponible chez Les Grignoux, à Liège.
BIBLIOGRAPHIE
 ? « Comité pour l’élimination de la discrimination raciale : analyse d’une dynamique institutionnelle » (Bidault M.)
Le CERD est le plus ancien mécanisme conventionnel de protection des droits de l’homme au sein du système des Nations Unies et reste un modèle qui a su s’adapter aux crises de l’après-guerre froide en interprétant son mandat de manière particulièrement novatrice. A travers l’analyse de 25 ans d’action du Comité, l’auteur souligne ainsi les enjeux de fond de la lutte contre le racisme et la xénophobie. Montchrestien - 1997.
 ? « France, pays des droits des Roms ? » (Xavier Rothéa)
Cet ouvrage décrit l’évolution de la législation française concernant les gens du voyage depuis le XIX siècle. Editions Carobella ex natura - 2003.
 ? « Le racisme expliqué à ma fille » (Tahar Ben Jelloun), 1998
C’est un livre que Tahar Ben Jelloun adresse en priorité aux enfants entre huit et quatorze ans. Répondant aux nombreuses questions que sa fille lui posa lors d’une manifestation, il tente de définir des notions telles que le racisme mais aborde aussi des problèmes beaucoup plus récents comme la génétique, ou plus anciens comme l’antisémitisme, les discriminations, les génocides, l’apartheid...De façon très didactique, il explique précisément chaque terme, offrant ainsi la possibilité aux enfants de comprendre le sens des mots qu’ils entendent si souvent et de réfléchir sur leur comportement, sur celui de leur entourage.
CHANSONS
 ? Café au lait - Anne Sylvestre, 1983, Fabulettes, vol.3.
Café-au-lait, café-au-lait/ Tous les enfants sont faits de lait/ Avec plus ou moins de café/ De grenadine ou bien de thé/ Ce qui n’empêche pas d’en voir/ Café tout noir/ Ce qui n’empêche qu’ils aient tous/ Belle frimousse/ Dans les familles on vit ensemble
Et bien souvent/ On peut se dire qu’on ressemble/ À ses parents/ Ou bien qu’on ne ressemble à personne/ Mais qu’on rappelle de très loin/ Une arrrière-grand-mère bretonne/ Ou bien un grand-père africain
Café-au-lait...
On additionne et on échange/ Tous ses trésors/ Et toutes sortes de mélanges/ Se font alors/ On aura les yeux en amande/ Les cheveux raides ou frisés/ Le nez pointu la bouche grande/ Et la peau claire ou bien foncée/
Café-au-lait...
D’autres familles s’arrondissent/ Et c’est joli/ D’enfants que parfois elles choisissent/ Très loin d’ici/ On voit avec deux qui sont roses
Un chocolat l’autre de miel/ Quand tous ensemble ils se reposent/ On croirait voir un arc-en-ciel/
Café-au-lait...
Mais comme tout n’est pas facile/ On est aussi/ Gourmand coléreux indocile/ Ou trop gentil/ Les caractères se mélangent/ Avec plus ou moins de soleil/ Si au-dehors les couleurs changent/ Dedans on est bien tous pareils
Café-au-lait...
DEBAT
Que pensez vous de l’idée de faire un curriculum vitae anonyme afin d’éviter les préjugés sur le nom, le sexe et la nationalité ?
Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre français, a relancé l’idée du CV anonyme lors de la première Conférence nationale sur l’égalité des chances, le 3 février. Les directeurs des ressources humaines sont très partagés.
Pour aller plus loin : http://www.lexpress.fr/reussir/dossier/ cv/dossier.asp ?ida=431658

COMMENT REAGIR FACE A UN ACTE OU UNE BLAGUE RACISTE ?
Avez-vous déjà été témoin d’un acte raciste ? Quelle fut votre réaction ? Etait-elle spontanée, émotive ou réfléchie ? Avec le recul auriez-vous réagi autrement ?
Lisez la première partie de l’histoire ci-dessous à vos élèves. Demandez-leur d’inventer la suite de l’histoire (par écrit ou en jeu de rôle).
Ensuite lisez-leur la fin de l’histoire. Que pensez-vous de la réaction de l’hôtesse ? Est-ce une bonne solution ?
Une belle histoire :
Première partie :
La scène qui suit a eu lieu dans un vol de la compagnie British Airways entre Johannesburg et Londres.
Une femme blanche, d’environ cinquante ans, s’assied à côté d’un Noir. Visiblement perturbée, elle appelle l’hôtesse de l’air :
 Quel est votre problème, Madame ?, demande l’hôtesse.
 Mais vous ne voyez donc pas ?, répond la dame. Vous m’avez placée à côté d’un Noir. Je ne supporte pas de rester à côté d’un de ces répugnants. Donnez-moi un autre siège.
Deuxième partie :
 S’il vous plait, calmez-vous, dit l’hôtesse de l’air. Presque toutes les places de ce vol sont prises. Je vais voir s’il y a une place disponible.
L’hôtesse s’éloigne et revient quelques minutes plus tard.
 Madame, comme je le pensais, il n’y a plus aucune place de libre dans la classe économique. J’ai parlé au commandant et il m’a confirmé qu’il n’y a plus de place dans la classe exécutive. Toutefois, nous avons encore une place en première classe.
Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire, l’hôtesse de l’air continue :
 Il est tout à fait inhabituel dans notre compagnie de permettre à une personne en classe économique de s’asseoir en première classe. Mais, vu les circonstances, le commandant trouve qu’il serait scandaleux d’obliger quelqu’un à s’asseoir à côté d’une personne aussi désagréable.
Et, s’adressant au Noir, hôtesse de l’air lui dit :
 Donc, Monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage à main car un siège en première classe vous attend.
Et tous les passagers autour qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent.
LES BLAGUES RACISTES SONT-ELLES DANGEREUSES ?
Beaucoup de gens estiment que les blagues racistes ne sont pas dangereuses, car on a besoin de rire et qu’on peut rire de tout. Pourtant, la plupart de ces blagues véhiculent des stéréotypes. Elles se moquent par exemple des apparences physiques correspondant soi-disant à un groupe ou donnent de ce groupe une image négative : les membres de ce groupe sont décrits comme voleurs, violents, fainéants, sales, idiots, radins, tricheurs... La blague raciste permet d’entretenir les représentations qui feraient plus facilement scandale si elles étaient prononcées lors d’un discours politique officiel.
Mais il n’est pas toujours facile de distinguer ce qui relève de l’humour léger, voire de la dérision, de ce qui tombe dans le racisme. Et il ne faudrait pas non plus que l’obsession du discours « politiquement correct » empêche la créativité et l’humour, qui sont tout aussi importants.
DEBAT
Etes-vous d’accord avec ces phrases :
 ? « Pouvoir se moquer de tout le monde et surtout de soi-même ou de son groupe, c’est cela la vraie liberté d’expression ».
 ? « On peut rire de tout mais pas avec tout le monde », P. Desproges
 ? Certaines phrases de l’humoriste Dieudonné ont été jugées antisémites. Selon vous, les personnalités publiques ont-elles une plus grande responsabilité par rapport à la façon dont le public pourrait interpréter certaines de leurs idées ? Est-ce la même chose de dire certaines choses dans un bistrot, sur le ton de la plaisanterie, ou de le dire à la télévision ?
 ? En août 2005, un couple belge a porté plainte contre un patron de restaurant français, après avoir subi ses blagues racistes sur les Belges... (voir Le Soir du 24/08/05). Etes-vous aussi blessés par certaines blagues ? Lesquelles ?
OUTILS PEDAGOGIQUES PROPOSES PAR LE CIDJ (CENTRE D’INFORMATION ET DE DOCUMENTATION POUR JEUNES) :

DOSSIERS ET FICHES :
 ? Vaincre l’indifférence, J.F. KERKHOFS (dir.), à l’initiative du Centre pour l’Egalité des Chances, Labor, 2004. 3 outils contre l’intolérance :
Pour les 5-8 ans, par Françoise GOFFART,
Pour les 8-10 ans, par Philippe CARBONEZ,
Pour les 10-12 ans, par Marc DE SPIEGELAERE. Disponible en librairie.
Femmes/Hommes dans le monde, Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Direction de l’Egalité des Chances en collaboration avec Le monde selon les femmes asbl, 2004.
Disponible à la Direction de l’égalité des chances : 02 413 32 24.
 ? La haine, je dis non. Kit pédagogique, Le CBAI (Centre Bruxellois d’Actions Interculturelles), Le Centre pour l’Egalité des Chances, la Ligue des Droits de l’Homme et le MRAX (Mouvement contre l’antisémitisme, le racisme et la xénophobie), 2002.
Disponible au MRAX : 02 217 42 70.
 ? Vivre ensemble autrement, Annoncer La Couleur (avec le soutien de la Direction Générale de la Coopération Internationale), 2002.
Disponible à Annoncer La Couleur : 02 505 18 22.
 ? Moi raciste !? , Commission européenne, 2001.
Disponible sur www.droitshumains.org/Racisme/BD/HP_BD.htm.
 ? Tous différents, tous égaux. Kit pédagogique, idées, ressources, méthodes et activités pour l’éducation interculturelle informelle avec des adultes et des jeunes, Ed. du Conseil de l’Europe, 1995.
Disponible sur le site de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance : www.ecri.coe.int.

EXPOSITIONS ITINERANTES
 ? Visages et paroles. Coffret pédagogique sur le thème du racisme et des discriminations, à partir de l’exposition itinérante du même nom, Le MRAX et la Ligue des Droits de l’Homme, 2004.
Disponible au MRAX : 02 217 42 70.
 ? Notre Congo/Onze Kongo. La propagande coloniale belge : fragments pour une étude critique, Françoise DE MOOR et Jean-Pierre JACQUEMIN, Coopération par l’Education et la Culture, 2002.
Disponible au CEC : 02 217 90 71.
 ? Le Noir du Blanc, Félix DE ROOY en collaboration avec Françoise DE MOOR, Jean-Pierre JACQUEMIN et Régine TEMMERMAN, Coopération par l’Education et la Culture,1991.
Disponible au CEC : 02 217 90 71.

THEATRE EN ANIMATION
Chacun sa chance, de François CLARINVAL. Animation sur les thèmes de la manipulation et des pratiques discriminatoires, 2003.
Dossier pédagogique accessible auprès de Jean-François Noville : 04 343 29 26.
Saleté, de Robert Schneyer ; Bloc 13, de Dominique Rathmès ; Matin brun, de Franck Pavloff ; Pensons-y et parlons-en. Courtes pièces sur l’exil, le racisme, l’exclusion, l’extrême droite et l’intégration proposées par le Théâtre de la Renaissance (Liège).
Renseignements auprès de Robert Canovo ou Sandra Telesca : 04 337 85 85.
www.theatredelarenaissance.be

AUTRES
 ? Plus de 150 outils pédagogiques pour mieux comprendre les relations Nord-Sud, Annoncer La Couleur (avec le soutien de la Direction Générale de la Coopération Internationale), 2001.
Disponible à Annoncer La Couleur : 02 505 18 22.
 ? Cartes en main pour la démocratie (jeu), dans le cadre de la campagne de vigilance face à l’extrême droite organisée par le centre d’Action Laïque, 2004.
Disponible au Centre d’Action Laïque (CAL) : 02 627 68 11.
POUR EN SAVOIR PLUS :
 ? Site du Mrax (Mouvement contre le racisme, l’antisémisisme et la xénophobie) : www.mrax.be
 ? Site du Centre pour l’égalité des chances et de lutte contre le racisme : www.antiracisme.be
 ? Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes : http://eumc.eu.int
 ? Commission européenne contre le racisme et l’intolérance : www.ecri.coe.int
AUTRES OUTILS PEDAGOGIQUES
En 2002, Caméra Enfants Admis a mis sur pied un projet intitulé « Dialogue des Cultures ». A travers la réalisation d’un court métrage d’animation, d’un documentaire, d’un livre, d’un dossier pédagogique et d’une exposition itinérante, 18 enfants réalisateurs, issus de milieux multiculturels, posent un regard ouvert sur le Monde et sur l’Autre. Leur parole est mise en images et en sons dans une optique de participation à l’énorme effort à fournir pour que, demain, existe une meilleure relation quotidienne à l’Autre.

LE COQ WALLON A DU PLOMB DANS L’AILE

Les milliers d’armes qui sont vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition