II.4.1. QU’EST-CE QUE LA PAUVRETE ?

En 2002, près de 62 millions de personnes vivaient en dessous du seuil de pauvreté dans l’Union européenne. Chaque pays membre doit préparer un plan d’action national de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, sur base de rapports et d’indicateurs permettant de mesurer la pauvreté. Mais qu’entend-on exactement par le terme pauvreté ? Voici la définition officielle de l’Union européenne : par pauvre, on entend les personnes, familles ou groupes de personnes dont les ressources (matérielles, culturelles et sociales) sont si limitées qu’elles sont exclues du niveau de vie minimal reconnu comme acceptable dans l’État membre où ils vivent.
Pour mesurer ce niveau de vie, on peut se référer à différents indicateurs. L’Union européenne identifie le plus souvent la pauvreté à la pauvreté du revenu117, ce qui présente l’avantage apparent de la simplicité d’utilisation et de comparaison. Ce mode de calcul n’est pourtant pas vraiment parfait, car il ne reflète pas les conditions de vie, ou les désavantages sociaux induits par la situation de pauvreté.
La précarité et l’exclusion sont des notions plus difficiles à cerner :
La précarité se réfère à un état incertain, à un stade précédant la pauvreté, où le risque de dégradation, voire de désintégration du lien social est élevé. Elle peut se définir comme l’absence d’une ou plusieurs des sécurités permettant aux personnes et familles d’assumer leurs responsabilités élémentaires et de jouir de leurs droits fondamentaux. L’identification des situations de précarité est importante car elle concerne une autre population que celle des pauvres et des exclus, pour qui on peut agir avant qu’elles ne soient tombées plus bas.
L’exclusion quant à elle va au-delà de la pauvreté, qui n’en est qu’une des dimensions. Qualifier des individus en tant qu’exclus plutôt que pauvres suggère qu’ils sont d’une manière ou d’une autre socialement isolés, que leurs rapports avec la société ont été fragilisés, que le lien qui les unit aux autres groupes sociaux a été rompu ou affaibli. Les exclus peuvent avoir perdu leurs liens avec la communauté, les institutions, leur famille. Ils peuvent également être défavorisés dans l’étendue et le respect de leurs droits ou de leur capacité à les exercer.118
RECHERCHE :
 ? Comment se répartit la pauvreté en Europe ? Comment lutter contre l’exclusion sociale ?
 ? Combien y a-t-il de sans-abri en Belgique ?
 ? À quel niveau se situe la Belgique sur l’échelle mondiale du développement établie par le PNUD ?
 ? Quel est le montant du revenu d’insertion (anciennement appelé « Minimex ») ?
POUR EN SAVOIR PLUS :
 ? Réseau européen des associations de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. www.eapn.org
 ? ATD Quart Monde. www.atd-quartmonde.org
 ? Armée du Salut. www.salvationarmy.org
 ? Fédération européenne d’associations européennes travaillant avec les sans-abris. www.feantsa.org/francais.htm
 ? Emmaüs International. www.emmaus-international.org
 ? Observatoire santé social Bruxelles www.observatbru.be
Bien qu’il puisse exister des formes de discrimination envers les personnes de catégories socioéconomiques élevées, on remarque que la pauvreté stigmatise davantage et que, par conséquent, ce sont les personnes, déjà vulnérables au niveau financier et social, qui sont plus susceptibles d’être victimes de discrimination.

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.