II.6.3. L’homosexualité aujourd’hui :

De tout temps, les régimes totalitaires s’en sont violemment pris aux homosexuel(le)s. Ces discriminations à leur encontre, comme envers toute autre minorité, ont été et restent universellement symptomatiques de régimes qui ont toujours gravement bafoué les droits humains. Cela existe encore de nos jours dans de nombreux pays. En Europe ou plus généralement en Occident, si la situation n’est plus aussi grave, elle n’en est pas moins loin d’être satisfaisante, comme le démontrent les études sociologiques de plus en plus nombreuses portant sur l’homophobie.
Les actes et lois homophobes
Si l’amour entre personnes du même sexe cesse aujourd’hui progressivement d’être vu comme un crime, un péché ou une maladie mentale en Occident, le combat pour la reconnaissance sociale et juridique est loin d’être terminé. Dans le monde, plus de cent pays criminalisent encore l’amour entre personnes de même sexe. En effet, selon un bilan cité dans un rapport récent d’Amnesty International, les relations homosexuelles sont punies par la loi dans de très nombreux pays, elles sont passibles de dix ans et plus d’emprisonnement dans près de trente pays (y inclus l’emprisonnement à vie au Bangladesh, Bhoutan, Guyane, Inde, Maldives, Népal et Ouganda). Elles sont même passibles de peine de mort dans au moins sept pays (Arabie Saoudite, Yémen, Iran, Nigeria, Afghanistan, Soudan et Mauritanie). C’est ainsi qu’en 2002, trois hommes ont été décapités en Arabie Saoudite pour homosexualité. Il est important de rappeler par ailleurs que même si des pays n’ont pas de législation discriminatoire, les actes homophobes sont tolérés, voire encouragés, par les autorités comme c’est le cas en Égypte par exemple.
Les agressions homophobes vont ainsi de l’insulte au meurtre, en passant par des agressions. Ainsi, Matthew Shepard, étudiant à l’Université du Wyoming (États-Unis), est mort le 12 octobre 1998, après avoir été sauvagement battu par deux garçons de son âge parce qu’il était gay. Il avait 21 ans.
Quant aux violences dont sont victimes les lesbiennes, c’est la loi du silence qui prévaut le plus souvent. En effet les lesbiennes ont parfois peur de dénoncer les violations qu’elles subissent car elles craignent alors d’être mises au ban de la société et savent qu’elles ne pourront pas compter sur le soutien de l’opinion. Même les organisations de défense des droits des femmes se taisent très souvent, et préfèrent ne pas dénoncer les abus dont elles sont victimes, de peur de se retrouver elles-mêmes davantage marginalisées. Cela explique pourquoi la Charte mondiale des femmes pour l’humanité adoptée le 10 décembre 2004 à Kigali, bien que garantissant aux femmes le droit « de vivre librement leur sexualité », s’est vue retirer à la dernière minute toute référence explicite à l’orientation sexuelle contrairement au projet initial.
Pour en savoir plus
n Identité sexuelle et persécutions - Edition francophone d’Amnesty International 2000
n Consultez les site de la coordination LGBT : www.ai-lgbt.org/links.htm

Débat
Certains pays occidentaux ont opté depuis une dizaine d’années pour la reconnaissance légale du couple homosexuel (seuls trois pays autorisent le mariage homosexuel - les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne, et également certaines provinces canadiennes - mais différents types de contrats de vie communes existent en France, au Canada, etc.). Cependant ce n’est encore pas le cas de la majorité des pays européens, même si des mouvements vont actuellement dans ce sens..
Que pensez-vous de la reconnaissance du mariage homosexuel (nommé PACS : pacte civil de solidarité) et de la question de l’homoparentalité ? Les arguments mis en avant pour rejeter ces lois sont-ils acceptables ?
Pour vous aider, consultez le site internet www.homoparentalité.com
Chansons
Zazie - « Adam et Yves » :
Ils ont commis le péché original. Ils n’auront pas d’héritiers. Mais quel amour est idéal ? Qui est normal ? Ils vont de fêtes en défaites. Glamour toujours. Pourtant la guerre, ils l’ont faite. Pour oser s’aimer au grand jour. S’aimer d’amour.
Pour Adam et Yves. Et ceux de l’autre rive. Cette chanson humaine. Loin d’Eden. Ce sont des choses qui arrivent. Pour Adam et Yves. Mon amitié particulière. Pour qu’après les dérives. Après l’enfer. Au paradis ils arrivent. Adam et Yves. Pour ceux qui n’ont pas choisi. Leur différence. Verlaine, Rimbaud mais aussi. Ces amis dont je pleure l’absence. Jean Pierre et Frantz. Et pour Adam et Yves. Et toi sur l’autre rive. Cette chanson humaine. Loin d’Éden. Ce sont des choses qui arrivent. Pour Adam et Yves. Mon amitié particulière. Pour qu’après les dérives. Après l’enfer. Au paradis arrivent. Adam et Yves

Renaud - « Petit pédé » :
« T’as quitté ta province coincée / sous les insultes, les quolibets / le mépris des gens du quartier / et de tes parents effondrés / à quinze ans quand tu as découvert / ce penchant paraît-il pervers / que tu l’as annoncé à ta mère / j’imagine bien la galère... Petit pédé
T’aurais été couard pas de lézards / Besoin d’l’annoncer à personne / Mais c’est franchement une autre histoire / que d’avouer j’aime les hommes / C’est pas d’ta faute, c’est la nature / comme l’a si bien dit Aznavour / Que c’est quand même sacrement dur / à l’âge des premières amours. Petit pédé
Toute sa vie à faire semblant / d’être normal comme disent les gens /Jouer les machos à tout bout de champ /Pour garder ton secret d’enfant /Dans le p’tit bled d’où tu viens /Les gens te traitaient pire qu’un chien /Il fait pas bon être pédé quand t’es entouré d’enculés /Petit pédé
A Paris tu as débarqué / Dans les back-room du Marais / Dans ce ghetto un peu branché / Tu as commencé à t’assumer / Pour tous les homos des bars gays / Tu étais un enfant perdu/ Tu as été bien vite adopté / Même si c’était pour ton cul, Petit pédé
Tu t’es laissé aller parfois / A niquer plus que de raison / C’est ta liberté, c’est ton droit / T’as heureusement fais attention / Tu t’es protégé de ce mal / Qui a emporté tant de tes potes / Grâce à ce virus infernal / Ne sortez jamais sans capotes / Petit pédé
Bientôt tu trouveras un mec / Un moustachu ou un gentil / Alors tu te maqueras avec / Pour quelques jours ou pour la vie / Rêverez peut-être d’un enfant / Y en a plein les orphelinats / Sauf que pour vous papa, maman / C’est juste interdit par la loi / Petit pédé
Tu seras malheureux parfois / La vie c’est pas toujours le pied / Moi qui ne suis pas comme toi / Le malheur j’ai déjà donné / Qu’on soit tarlouze ou hétéro / C’est finalement le même topo / Seul l’amour guérit tous les maux /Je te le souhaite et au plus tôt / Petit pédé, Petit pédé... »
Recherche :
Repérez dans les paroles les maux dont sont victimes les homosexuels.
Exemples positifs
n Journée mondiale contre l’homophobie (17 mai). 2005 représente l’année de lancement de cette journée mondiale.
n Le mouvement Queer :
Le mouvement Queer conteste le construction sociale dominante. La base du discours n’est plus l’identité unique, qu’elle soit gaie ou lesbienne, mais la diversité par rapport à la question du genre et du sexe.
Sur le plan politique Actup (Aids coalition to unleash Power) et Queer Nation (1990) sont nés aux États-Unis. Le mouvement Queer conteste ou plutôt se confronte au mouvement réformiste / assimilationniste, mais son impact est surtout culturel et intellectuel.
Sur le plan plan théorique le Queer s’attaque à toute formes de représentations dominantes : qu’il s’agisse de celles des hommes, des femme, des gays, des lesbienne, des bisexuels. L’idée est de déconstruire les représentations et les catégories, de transgresser les images, de s’intéresser aux marges, aux différences, d’interroger les images, l’art, la mode, l’expression artistique ou cinématographique.
Du point de vue académique, l’impact Queer est important, rejoint le courant post-moderniste. Les courants philosophiques rattachés au Queer réfèrent à Foucault, Dérida, Gilles Deleuze. Le Queering est une théorie du pouvoir, de la réaction / relation au pouvoir. Beaucoup de femmes au niveau académique et universitaire s’investissent sur la question queer.
Pour en savoir plus
Sur l’homophobie et l’histoire de l’homosexualité :
n http://www.amnestyinternational.be/doc/article3528.html
n Daniel Borillo, L’homophobie, PUF, Coll. Que sais-je ?, Paris, 2000
n Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes (Didier Eribon), Larousse

 http://www.triangles-roses.org/ (sur la déportation des homos par les nazis - voir aussi pour les lesbiennes sous le IIIème Reich http://www.360.ch/presse/2004/10/lesbiennes_sous_ le_iiie_reich_disparaitre_ou_mourir.php )
A conseiller pour les jeunes :
n Michel DORAIS et Eric VERDIER ont écrit un petit manuel de Gayrilla à l’usage des jeunes. Le sous-titre est encore plus évocateur : Comment lutter contre l’homophobie au quotidien ? Pour mémoire, Eric VERDIER a présenté un essai, édité chez H&O, relatif au suicide chez les jeunes gays.
Sur le mouvement « queer » :
n http://www.gayways.to/Queer.htm
n http://www.next-party.be/queer.html
Sur le suicide des jeunes gays et lesbiennes (en Belgique) :
n http://centres.fusl.ac.be/OBSERVATOIRE/document/Nouveau_ site/Publications/Suicide/Suicide.html
n Voir aussi « Mort ou fif » de Michel Dorais (Québec), par exemple sur http://homoedu.free.fr/mortoufif.htm
Pour la position de l’Église catholique :
n http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/ documents/rc_con_cfaith_doc_20030731_homosexual-unions_fr.html ;
Sur l’islam et l’homosexualité :
n http://www.al-fatiha.org/ (voir aussi Safra Project pour sexualité, genre et islam : http://www.safraproject.org/ )
Sites et associations pour les (jeunes) gays et lesbiennes en Belgique :
n http://www.eurogayway.org/belgique/ (site « généraliste » géré par Ex Aequo)
n http://www.mag-paris.org/ (pour les jeunes Français, mais très bien fait)
n http://www.rainbowhouse.be/fr/ (Maison Arc-en-ciel de Bruxelles)
n http://www.fagl.be/ (Fédération des Associations Gayes et Lesbiennes)
n http://www.garance.be/fr/docsfr.htm (lesbiennes)
n http://www.merhaba.be/ (pour LGBT « beurs » et sympathisantes)
Autres ressources Amnesty :
n « Briser le silence » et « Identité sexuelle et persécution », deux rapports thématiques.
n (en anglais) le rapport « Sex, love & homophobia », disponible sur le site d’AI UK : http://www.amnesty.org.uk/lgbt/ .
Il y a aussi les sites d’AI LGBT international ( http://www.ai-lgbt.org/links.htm),
Québec ( http://www.algi.qc.ca/asso/amnistie/),
UK ( http://www.amnesty.org.uk/lgbt/),
USA (http://www.amnestyusa.org/outfront/index.do ).
Le site LGBT international contient vraiment beaucoup de liens dans le domaine des violations des DH des personnes LGBT.
Associations LGBT internationales :
n International Lesbian & Gay Association (ILGA) : http:// www.ilga.info/index.html
n International Gay and Lesbian HR Commission : http://www.iglhrc.org/site/iglhrc/
n The Magnus Hirschfeld Centre for Human rights (mine de ressources !) : http://come.to/humanrights
n Human Rights Watch LGBT : http://hrw.org/doc/?t=lgbt
n Concernant l’Afrique : « Behind the Mask » http://www. mask.org.za
n Monde arabe : http://www.glas.org/ahbab/
Pistes pédagogiques :
n association française HomoEdu http://homoedu.free.fr/ guide.htm ,
n américaine GLSEN http://www.glsen.org/cgi-bin/iowa/ home.html ,
n suisse Lambda-Education http://www.lambda-education.ch/ index.html,
n québécoise GRIS http://www.gris.ca/ .
Vidéos/Films
n Vidéo Amnesty International « Less than Human » (version française).
n Fraise et Chocolat, de Gutierrez-Alea (1993)
n Le Placard, de Francis Veber (2001)
n « Crustacés et coquillages », réalisé par Olivier Ducastel et Jacques Martineau (2004)
n La série « Queer as folk ».

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.